Une vidéo de moins d'une minute montrant Eric Besson incapable de dire d'où vient le "e" des mots "e-mail" ou "e-G8" a été retirée de YouTube. A la demande de Canal Plus qui en détient les droits, et qui semble en user de manière discrétionnaire.

Mise à jour : Eric Besson a demandé à Canal+ de rétablir la vidéo.

C’est ce qu’on appelle l’effet Streisand. Nous n’avions pas prévu de parler de la prestation d’Eric Besson à la matinale de Canal+, la semaine dernière. Le ministre de l’industrie en charge de l’économie numérique était interrogé sur la signification du « e » présent dans « e-G8, eBay, e-mail,… ». Surpris par la question, Eric Besson répond que c’est « le e d’internet, celui que l’on a utilisé systématiquement pour l’économie d’internet« , et confesse qu’il l’a « tellement utilisé » qu’il ne s’est jamais interrogé sur l’origine du terme.

Pas de quoi se moquer du ministre, qui peut très bien être compétent dans ce domaine sans savoir précisément que le « e » vient du mot « électronique ». C’est étrange de ne pas le savoir, mais pas anormal. Nous sommes loin de la définition du web 2.0 donnée par Frédéric Lefebvre, lorsqu’il était candidat officieux au secrétariat d’état à l’économie numérique.

Cette vidéo de 47 secondes ne nous aurait donc pas intéressée, et nous n’en aurions pas parlé… si Canal+ n’avait pas demandé sa suppression sur YouTube. Publiée par Korben le 24 mai 2011, la vidéo n’est plus lisible. « Cette vidéo inclut du contenu de Canal Plus, qui l’a bloqué pour des raisons de droits d’auteur« , explique désormais la filiale de Google à qui souhaite regarder la vidéo. En droit, ça n’est pas contestable. En opportunité en revanche, il est permis de s’interroger sur la pertinence d’une telle décision.

D’autant qu’elle n’est pas générale. L’on voit sur YouTube de nombreuses vidéos issues de la Matinale de Canal Plus, qui n’ont pas été retirées par la chaîne. Y compris une vidéo de 14 minutes sur Hervé Morin publiée… par le Nouveau Centre. On trouve également sur YouTube de nombreux et longs extraits du Grand Journal, des Guignols, ou de l’Edition Spéciale.

Pourquoi demander spécifiquement le retrait de ces 47 secondes là, plusieurs jours après sa mise en ligne ?

La vidéo, en tout cas, est toujours visible sur Le Post, où le blogueur FullHDReady publie ses vidéos sur un service néerlandais. Justement pour éviter ce type de censure légale, qui repose sur une utilisation abusive des droits d’auteur au détriment de la liberté d’expression et du droit à l’information.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés