Débarqué en force dans le paysage légal innovant de la musique, Mercora continue à se développer à un rythme soutenu. Avec son service "IM Radio Mobile", Mercora peut désormais s'écouter depuis des équipements mobiles.

Avec son modèle économique unique basé sur les licences de broadcasting, qui lui permet de proposer une plateforme musicale légale et d’ampleur illimitée (voir nos explications du 19 mars 2005), Mercora avait jeté un véritable pavé dans la mare. Mais parce que les chansons ne peuvent pas être téléchargées mais uniquement écoutées en streaming, le système perdait de la valeur par rapport aux offres de Napster ou du nouveau Yahoo Music Unlimited.

Ces derniers permettent en effet aux abonnés de télécharger l’ensemble de leur catalogue et de le transférer sur des baladeurs compatibles avec la technologie de DRM Janus de Microsoft. Les morceaux sont transférés vers l’ordinateur et les baladeurs avec une date d’expiration prolongée d’un mois à chaque renouvellemet de l’abonnement. A la fin de l’abonnement, l’autorisation expire et les morceaux deviennent illisibles.

De son côté, Mercora propose un accès virtuellement illimité à toute la musique du monde, puisque ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui mettent en partage la musique qu’ils possèdent sur leur disque dur, comme avec n’importe quel logiciel de P2P. Mais contrairement aux Kazaa, eDonkey et autres Soulseek, ici Mercora ne permet pas de transférer les morceaux d’un poste à un autre, mais uniquement de rendre l’écoute des titres disponibles à l’utilisateur qui le demande. Légalement, l’uploader est donc ici un simple broadcaster, et c’est Mercora qui paye la licence adéquate aux sociétés de gestion, pour garantir la légalité de l’ensemble.

Cependant beaucoup d’amateurs de musique veulent pouvoir écouter cette musique ailleurs qu’à travers les haut-parleurs de leur PC. Mercora a donc cherché une solution qui lui permettrait de rivaliser avec les services « To Go » proposés par ses concurrents alliés des majors.

Mercora dans le jardin grâce au Wifi de la maison

La réponse, c’est Windows Mobile 2003. La plateforme est en effet déclinée sur le système d’exploitation pour Pocket PC de Microsoft, ce qui permet de profiter de Mercora à partir d’un PDA ou d’un smart-phone, par wifi ou GPRS. « Avec plus de vingt mille stations sans publicité disponibles chaque jour, les utilisateurs de IMRadio Mobile peuvent chercher, trouver et écouter des milliers d’artistes et des centaines de genres avec une restitution sonore de haute fidélité, à partir de leurs équipements et téléphones basés sur Windows Mobile« , résume ainsi la société. Sur Mercora, tous les morceaux sont diffusés dans un format Ogg Vorbis optimisé spécialement, ce qui assure une qualité double au MP3 pour un volume équivalent.

La plateforme Mobile de Mercora est disponible pour tous les abonnés au service Premium, qui coûte 3,44 dollars (2,70 €) par mois si l’on s’abonne directement pour un an, ou 4,99 dollars (3,90 €) en cas d’abonnement au mois.

Télécharger Mercora :

Mercora 3.0.8

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés