Le désastre au Japon a troublé la communication à la tête de Sony. Alors que le directeur général de SCEA a évoqué un possible report de la sortie de la NGP en 2012, le porte-parole de Sony Japon est intervenu pour démentir ces propos. Selon lui, ni le séisme ni le tsunami n'ont affecté les projets de l'entreprise.

La nouvelle console portable de Sony sortira cette année. C’est ce qu’a affirmé le porte-parole de Sony Japon, Satoshi Fukuoka, lors d’un point presse. La réaction du géant japonais de l’électronique survient deux jours après les propos du directeur directeur général de SCEA, Jack Tretton. Celui-ci craignait que le désastre survenu au Japon ne repousse la sortie de la NGP à 2012.

« Jusqu’à présent, nous ne voyons pas le moindre effet du tremblement de terre sur nos plans de lancement » a-t-il expliqué, dans des propos rapportés par le Wall Street Journal. La situation reste néanmoins sous surveillance, dans la mesure où le séisme et le tsunami ont affecté de nombreuses sociétés dans le pays. Parmi les difficultés rencontrées, il y a les coupures de courant et l’approvisionnement en matières premières.

Le calendrier actuel de Sony prévoit une sortie de la console en Europe avant la fin de l’année. Cette commercialisation, qui aura lieu vers novembre, doit permettre à l’entreprise d’être présente sur au moins un marché majeur avant les fêtes de fin d’année. Un report à cause du séisme serait une très mauvaise nouvelle pour l’entreprise, offrant alors un boulevard à Nintendo.

La Nintendo 3DS, sortie en février au Japon et en mars dans le reste du monde, bénéficierait d’un large délai pour séduire les consommateurs, sans aucune concurrence sérieuse. Pour l’heure, le succès de la Nintendo 3DS transparait dans les chiffres de vente. Plus de 300 000 consoles portables ont été vendues en Europe depuis son lancement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés