Pour venir en aide aux victimes japonaises, un guide de survie est apparu en ligne. Sous forme de wiki, il permet à chacun d'apporter ses conseils pratiques. Le projet collaboratif propose ainsi des informations sur la manière de survivre dans une région sinistrée.

Depuis le 11 mars dernier, date à laquelle un séisme de magnitude 9 suivi d’un tsunami ont frappé le Japon, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour aider la population à se remettre debout. Dans les heures qui ont suivi le désastre, Google s’est mobilisé en activant son centre de réponses aux crises, mettant à disposition deux outils en ligne : le Japan Person Finder ainsi qu’une chaîne sur YouTube.

Plus de trois semaines après la catastrophe, on ne compte plus les projets qui ont vu le jour, qu’ils soient en ligne ou hors ligne. L’un d’eux mérite pourtant qu’on s’y attarde. En effet, il s’agit d’un outil collaboratif permettant aux internautes de partager leurs astuces pour survivre dans une région sinistrée. Reposant sur Google Sites, l’outil est un wiki ouvert à tous.

Quatre langues sont actuellement disponibles : anglais, japonais, coréen et chinois. Pour participer au projet, il suffit de s’identifier sur Google Sites en utilisant l’identifiant et le mot de passe indiqués en page d’accueil. Une fois authentifié, l’internaute pourra mettre à jour les informations contenues dans ce wiki, créer de nouvelles pages ou aménager les catégories.

L’outil collaboratif regroupe cinq grandes catégories (vivre, nourriture & boisson, soins, secours et utilitaires), elles-mêmes divisées en plusieurs sections. On retrouve ainsi des informations sur la manière de faire des couverts, se réchauffer ou encore conserver sa chaleur corporelle en utilisant du papier journal. Chaque guide est plus ou moins détaillé, en fonction des compétences de l’internaute ou de l’importance du thème.

Les informations sont parfois succinctes, mais l’objectif ici n’est pas de fournir un guide complet et dense, mais plutôt d’être le plus clair et concis pour que les conseils soient rapidement compréhensibles et assimilables. Toutes les informations diffusées sur le site sont sous licence libre Creative Commons.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés