La Quadrature du Net lance aujourd'hui sa campagne de financement pour 2011, avec un budget estimé à près de 150 000 euros. L'essentiel doit provenir des dons des internautes.

Connue pour son combat contre les lois Hadopi et Loppsi en France, et contre le projet de traité international ACTA au niveau mondial, La Quadrature du Net lance ce lundi sa campagne de soutien. Le président de Mozilla Europe, Tristan Nitot, et le président de la Free Software Foundation (FSF) Richard Stallman prêtent leur nom et leur image à cette nouvelle campagne, illustrée par Geoffrey Dorne, auteur du site Jaffiche.fr.

Parfois critiquée sur ce point, la Quadrature du Net se veut transparente, en affichant sur son site son budget prévisionnel 2011. Estimé à 147 000 euros au total, il se répartit pour l’essentiel entre deux salaires à temps plein et un temps partiel (96 000 euros charges comprises), auxquels s’ajoutent 33 000 euros de frais de déplacement et 18 000 de frais « experts et appoints ». Moins de 30 % de ce budget a pour le moment été levé par les dons.

Sur le blog de FDN, où il détaille les dépenses 2010, Benjamin Bayart expliquait récemment que la Quadrature du Net est une association de fait, c’est-à-dire non déclarée en préfecture, et sans statuts. Son financement est porté par le Fonds de Défense de la Neutralité du Net, une association placée sous le contrôle du FAI associatif FDN, et qui a « pour vocation de porter le financement d’initiatives autour de la neutralité du réseau et plus généralement de la défense de la liberté d’expression sur Internet« .

Comme c’est désormais la tradition, ceux qui font un don à la Quadrature du Net recevront en retour « 1 000 décimales de p dans un certificat personnalisé, envoyé par courriel au format PDF + un tirage original de qualité supérieure« . Des t-shirts sont également prévus, si le nombre de dons est suffisant pour permettre une commande groupée.

L’association est relativement optimiste sur son budget 2011, mais redoute celui de l’année prochaine. L’Open Society Foundation (OSI) du controversé George Soros versait depuis quatre ans 50 000 euros chaque année à la Quadrature du Net. Mais cette contribution s’arrêtera en 2012. « Leur habitude est de ne financer des projets que sur deux ans, exceptionnellement 3 ans, quand c’est vraiment important. Autant dire qu’ils ont fait beaucoup pour La Quadrature, plus qu’ils ne font d’habitude. Partant toujours de leur raisonnement habituel depuis 4 ans : ça coûte probablement moins cher d’essayer de sauver la démocratie en Europe que de devoir la rétablir plus tard« , explique Benjamin Bayart.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés