Par Ignazio Lo faro : L'industrie du Disque se trompe.

L’Industrie du disque se trompe. Au lieu de persévérer à sanctionner les internautes adeptes du P2P, l’industrie du disque devrait plutôt les observer. Elle finirait par saisir ce qu’ils sont, ce qu’ils deviennent, et ce qu’ils seront dans un futur très proche.

Car comme le souligne Michel Cornu,  » La multiplication de l’information et des terminaux placent la personne comme le principal point de convergence des réseaux « .

Il y a donc un changement considérable qui se prépare et qui aura comme axe, l’internaute moyen, le Passionné de musique.

Il s’agira non pas de le definir comme un intermédiaire, mais plutôt comme un médiateur. Un noeud du réseau  » où tout arrive et tout repart « .

Un node pour reprendre la terminologie propre aux réseaux. Un Nodal pour faire sérieux.

L’attention de l’internaute est la seule valeur, car l’attention est rare.

Dans ce contexte, ce qu’il faut c’est capter l’attention de l’internaute pas de s’allier contre lui en vue d’une répression injuste.

L’attention est ce qui a le plus de valeur sur le réseau car c’est ce qui est le plus rare, notamment dans la musique en ligne où règne l’abondance.

A ce titre il faut rappeler qu’Internet est avant tout un moyen de communication interpersonnel.

Partant de là , il est étonnant que l’Industrie du Disque poursuive sa réflexion simplement au niveau économique, alors que l’aspect fortement socialisé du réseau devrait lui faire comprendre qu’il s’agit aussi d’une réflexion Ethique basée sur la notion d’équité.

C’est un nouvel ordre qui se met en place autour du rôle fondamental de l’internaute

Le passionné de musique est un Nodal.

Le Podcasting et bientôt le Videoblogging (prescription, sélection) sont ce qui aujourd’hui représente le mieux cette conception de Nodal.

Le Podcasting va dans le sens de ce statut de Nodal.

IL fait du Passionné de musique un prescripteur de musique, un passeur, un diffuseur, un sélectionneur.

Idem pour le site Upto11.net (sélection, prescription d’artistes) , ou le succès de Maria Schneider, grâce au service du site ArtistShare (prescription, fan-club).

On voit ici apparaître le concept de Super-Distribution.. Le mot savant qu’on trouvé les Marketeurs pour le partage.

En définitive du partage, de la prescription, de la diffusion, du Markting viral…

Et le concept se developpen on trouve :

.

Et puis, les avancées technologiques ne s’arrêtent pas là et permettront de nouveaux échanges plus rapides, plus interopérables.

  • Le HSDPA (une vitesse 10 fois l’UMTS)
  • UMA (un standard pour faire communiquer téléphones et technologies portables )
  • le protocole Enum (un numéro de tel couplé à une adresse mail , un nom de domaine)
  • Music Browser (recherche par similarités rythmiques, harmoniques, ou culturelles)

Et même pour le Off line.

  • le Haping (vente en magasin et online d’une carte à gratter dediée à un album)
  • la Chansonpoche (c’est est une chanson sur cd-carte qui tient dans la poche )

Mais le Passionné de musique deviendra de plus en plus un Initial.

Mais on le sait de plus en plus de passionnés de musique deviennent aussi de plus en plus facilement des musiciens.

Le Passionné détourne, remodèle, remixe, les contenus qu’il recoit. Il initie une nouvelle création. Il devient un Initial.

Et les projets dans ce sens émergent de plus en plus. Trust Media (personnalisation d’un titre), mais aussi Moby et le format DI (remixe du titre )

Le Projet H4R7.org (travail collectif autour d’un titre), ainsi que la Semantic Hi Fi, le site Opsound et la communauté Weed.

Rémunérer le Passionné de musique ?

Dans une logique de création de valeur il faudra peut être rémunérer le Passionné de musique pour ces compétences de passeur, d’intermédiaire, de  » disquaire du coin « , de diffuseur, de créateur, d’Initial.

Il serait intéressant d’appliquer cette notion aux AudioBlog, BlogMP3, Podcasting surtout quand on sait que de nombreux budgets marketing aujourd’hui encore sont depensés en pure perte.

Certaines entreprises donnent le ton : PeerImpact, et Weed.

Nodal / Initial

Le Passionné de musique est donc à la fois Nodal et Initial. On pourrait dire un Nodial avec un  » i  » pour bien souligner la contraction (si vous avez mieux comme terme, je suis preneur).

Ainsi representé, le Passionne de musique prend un tout autre statut. Il est seul dans sa cuisine, il fabrique des cookies, il est humble et universel. Mais c’est lui qui maîtrise le réseau.

Le Passionné de musique est l’Oracle de Matrix.

Ignazio Lo faro
Fondateur de Weedfrance

(Note de la rédaction : Si vous souhaitez publier vos propres réflexions dans les colonnes de Ratiatum, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés