Google Body Browser est un service basé sur WebGL permettant aux internautes d'explorer le corps humain. Il est ainsi possible de visualiser le squelette, les organes, les tissus musculaires ou encore le système nerveux.

Ce n’est pas une surprise, Google a lancé de nombreux services en marge de son activité de moteur de recherche. Avec Street View, l’entreprise américaine s’emploie à cartographier les villes du monde entier. Avec Earth, Moon et Mars, le géant du web propose de visualiser la surface de la Terre, de la Lune et de Mars. Désormais, avec Body Browser, la firme de Mountain View veut explorer notre propre corps !

Pas directement bien sûr. À la place, Google a lancé un nouveau service qui permet d’ausculter un corps humain sous toutes ses coutures. Pour y accéder, l’internaute devra utiliser un navigateur web capable de gérer le WebGL, une spécification permettant de concevoir des applications générant des contenus en trois dimensions. Des navigateurs comme Google Chrome (version 9 beta) ou Firefox (version 4 beta) intègrent le WebGL.

Le cobaye, une jeune femme, peut alors être analysé. Il est possible de visualiser différentes « couches » qui vont de l’aspect extérieur aux muscles, en passant par le squelette, les organes ou encore le système nerveux. Un curseur sur le côté permet de régler le niveau de transparence souhaité. L’utilisateur peut également activer les légendes (en anglais) et dispose d’un moteur de recherche en haut à droite.

Par le passé, les équipes de Google se sont déjà intéressées aux contenus enrichis sur le navigateur. Au printemps, le staff de Google Web Toolkit s’est appuyé sur un portage en java de Quake 2. Renommé en Jake 2, le jeu a été modifié pour gérer le JavaScript, WebSockets et le WebGL. Ces technologies permettent ainsi de créer des jeux sur navigateurs, un domaine suivi de près par Mozilla.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés