Frank Supplisson, qui fut conseiller de Nicolas Sarkozy pour les NTIC après les élections présidentielles, a été nommé directeur de cabinet du ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson. Une nomination probablement plus politique que technique.

Lors du remaniement ministériel, le Secrétariat d’état dédié à l’économie numérique qu’occupait Nathalie Kosciusko-Morizet a été supprimé. C’est Eric Besson qui a repris le portefeuille, dans un ministère élargi chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, placé sous la tutelle de Bercy. Le choix de confier l’économie numérique à un ministre plutôt qu’à un simple secrétaire d’état sans administration est sous certains aspects encourageant. En revanche, le fait qu’elle soit soit ainsi mêlée à l’industrie et à l’énergie, et soumise au ministère de l’économie et des finances, laisse planer le doute sur l’importance réelle accordé au numérique dans le nouveau gouvernement.

Seule l’action d’Eric Besson pourra rassurer sur ce point. En attendant, le ministre a nommé comme directeur de son cabinet Frank Supplisson, qui bénéficie d’une certaine expérience politique en matière d’économie numérique. Sous la présidence de Jacques Chirac, ce polytechnicien et énarque fut conseiller NTIC auprès de Patrick Devedjian au ministère de l’Industrie, puis auprès de Renaud Dutreil au ministère des PME, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions Libérales. Après l’élection de Nicolas Sarkozy, il est devenu le conseiller NTIC du Président de la République, avant de rejoindre Eric Besson, quelques mois après que ce dernier fut nommé secrétaire d’Etat à l’économie numérique, en 2008.

Faut-il donc voir dans cette nomination clé un signal sur l’importance qu’Eric Besson compte accorder au numérique dans son nouveau ministère ? Pas sûr. Comme ça se produit souvent en politique, les deux hommes forment désormais un couple de haut fonctionnaires inséparables. Alors qu’il n’avait aucune expérience sur le sujet, Frank Supplisson avait accompagné M. Besson au Ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, en qualité de directeur de cabinet adjoint.

Frank Supplission, à l’occasion d’un colloque sur la « France Numérique » le 4 décembre 2008 :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés