Archos a joué un bon coup en misant sur les tablettes tactiles. Le fabricant français a écoulé plus d'un million d'unités, permettant à son résultat de connaître une progression de 23 %. Un succès réalisé dans un secteur fortement dominé par Apple et son iPad.

C’était la grande incertitude pour Archos. En renforçant sa présence dans le secteur des tablettes tactiles, notamment en enrichissant sa gamme avec de nouveaux produits, le fabricant français s’exposait inévitablement au rouleau-compresseur de l’iPad. Commercialisée depuis le mois d’avril, la tablette tactile conçue par Apple a dès le début enregistré des ventes conséquentes.

En fin de compte, Archos n’a pas à rougir de ses performances commerciales. Interrogé par Les Echos, le président de la société a annoncé la vente (lien payant) de plus d’un million de tablettes tactiles sous Android. C’est un succès honorable pour la firme française, surtout dans un secteur fortement sous pression américaine et asiatique. Pari gagné, avec des résultats en hausse de 23 %.

Au printemps dernier, Archos avait reçu un petit coup de pouce de la part de Nathalie Kosciusko-Morizet, l’actuelle secrétaire d’Etat en charge de l’économie numérique. Celle-ci avait rappelé au micro de RMC que « des équipements qui sont fabriqués en France […] sont au moins aussi bien. Je pense à la tablette d’Archos« . Une tablette jugée plus légère que sa rivale américaine d’ailleurs.

Ce patriotisme économique ne s’était pas retrouvé chez tous les membres du gouvernement, et en particulier à Matignon. Nous avions alors constaté que François Fillon, se déclarant « geek » (si tant est que nous puissions réduire ce phénomène à sa simple expression consumériste), n’avait aucun baladeur Archos ni aucun téléviseur Thomson à présenter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés