Nous rapportions un peu plus tôt dans la journée l’envie soudaine de François Fillon de dresser fièrement son statut de « vrai geek ». Il y confessait une véritable collection de gadgets high-tech… tous conçus et fabriqués ailleurs qu’en France, et même ailleurs qu’en Europe, à une exception près :

  • iPhone 3G : américain
  • Nokia : finlandais (l’exception qui confirme la règle)
  • iPod nano : américain
  • Nikon D700 : japonais
  • Panasonic Lumix : japonais
  • MacBook pro : américain
  • iMac : américain
  • Nintendo DS : japonais
  • Playstation : japonais
  • Wii : japonais

Il est vrai que le libéralisme économique invite à ouvrir les portes du marché mondial sans s’occuper de la provenance des produits que l’on consomme, mais tout de même. Un peu de patriotisme économique dans la bouche du premier ministre français n’aurait choqué personne. François Fillon aurait pu citer dans son catalogue des produits de la société française Archos, qui se démène sur le marché des baladeurs et maintenant des netbooks, ou ceux de Thomson, qui est au bord de la faillite. Le symbole et même le mensonge peuvent avoir du bon en politique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés