Mesure phare issue de la Mission Zelnik, la Carte Musique Jeune devrait être lancée d'ici la fin du mois, pour surfer sur la peur engendrée par l'envoi des premiers mails de l'Hadopi.

Très en retard par rapport au planning originel qui prévoyait un lancement au 21 juin pour la Fête la Musique, la Carte Musique Jeune serait proche de son coup d’envoi. Selon nos confrères de PC Inpact, qui cite un e-mail interne du ministère de la Culture, c’est le 28 octobre que le mécanisme de subventionnement de la consommation payante de musique en ligne sera lancé. De quoi ravir le SNEP, qui s’était dit « convaincu que la Carte Musique Jeune arrivera en octobre« . A quelques jours près, ça devrait être respecté.

Cette semaine, la France a reçu le feu vert de Bruxelles pour la mise en route du dispositif. « La mesure répond aux préoccupations suscitées par le fait que le volume de plus en plus important de musique en ligne distribuée en violation des règles relatives aux droits d’auteur risque d’évincer du marché les plateformes légales de distribution de musique« , a expliqué la Commission Européenne. Elle y voit le moyen « d’habituer les consommateurs, tant qu’ils sont jeunes, à utiliser des canaux légaux de distribution de musique sur l’internet« .

La Carte, qui sera entièrement dématérialisée, devrait être proposée à un montant unique de 25 euros, permettant l’achat ou la location de 50 euros de musique sur un an. La différence sera versée aux plateformes par l’Etat, c’est-à-dire par le contribuable, dans la limite de 5 millions d’euros par an et par plateforme. Réservée aux consommateurs de 12 à 25 ans, elle bénéficie au total d’un budget annuel de 25 millions d’euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés