Annoncée l'an dernier, la technologie de streaming en P2P conçue par la société BitTorrent devrait sortir d'ici la fin d l'année. C'est ce qu'ont expliqué les responsables de la firme à l'occasion d'une table ronde organisée ce week-end.

L’an dernier, le créateur du protocole BitTorrent avait dévoilé ses projets pour le streaming en peer-to-peer. À l’époque, Bram Cohen avait expliqué vouloir proposer une solution capable de diffuser des contenus en direct avec un très faible temps de latence. « Personne n’a démontré qu’une solution P2P pouvait réunir les exigences pratiques pour devenir une solution acceptable pour le direct » avait-il lancé.

Un peu plus d’an plus tard, il semble que la technologie développée par l’équipe de BitTorrent ait bien progressé. Mardi dernier, Tom Foremski du site Silicon Walley Watcher a pu rencontrer l’équipe dirigeante de BitTorrent Inc. De cette table ronde, il en a tiré quelques notes sur l’état actuel de ce projet.

« BitTorrent a travaillé sur une technologie de streaming en direct pendant deux ans, et maintenant elle est presque prête à être lancée. La compagnie espère y parvenir d’ici la fin de l’année. Cette technologie est décrite comme très robuste » a-t-il écrit dans son billet, avant de soulever des questions très pertinentes sur l’impact qu’une telle technologie peut avoir sur le niveau de piratage des contenus audiovisuels protégés par les droits d’auteur et circulant sur le réseau BitTorrent.

Comme nous l’expliquions en septembre 2009, l’idée du streaming en P2P n’est évidemment pas nouvelle. Il existe de nombreuses solutions permettant de diffuser des programmes en direct. Mais encore faut-il que les performances soient au rendez-vous. Or, Bram Cohen avait estimé que les technologies avaient d’une part un temps de mise en cache trop lent et d’autre part une consommation de bande-passante trop élevée et non pertinente.

Par ailleurs, la table ronde a été l’occasion pour Tom Foremski de rapporter quelques autres informations. La société BitTorrent Inc envisagerait par exemple de changer de nom, dans la mesure où le terme BitTorrent est trop souvent associé au partage illicite de fichiers protégés par le droit d’auteur et au piratage. La firme cherche donc à prendre ses distances avec cette mauvaise image. Au risque de contribuer, elle aussi, à la dégradation de cette image par ce changement de nom.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés