Un internaute américain a décidé d'imprimer toutes les modifications apportées à une seule page Wikipédia, celle concernant la dernière guerre en Irak. Résultat, il a sorti 7 000 pages de texte regroupant plus de 12 000 modifications entre 2004 et 2009. Au total, cela représente douze gros volumes de 580 pages.

Ce n’est pas une nouveauté, la grande force de Wikipédia, en plus d’être libre et gratuit, tient au fait que son contenu est librement modifiable par les internautes. L’idée derrière ce droit d’édition est simple : chacun peut, à hauteur de ses moyens, contribuer à l’enrichissement du contenu encyclopédique du site web. Cela peut prendre la forme d’une simple correction grammaticale à l’ajout d’un lien externe pertinent en passant par la rédaction complète d’un nouvel article.

Bien entendu, ce droit d’édition est souvent détourné pour vandaliser le contenu de Wikipédia. Il n’est pas rare que des internautes peu scrupuleux retirent des informations, effacent toute une page, utilisent l’encyclopédie comme site promotionnel ou essaient d’intégrer une opinion personnelle dans un site qui cherche à être neutre et objectif.

Résultat, Wikipédia est souvent frappé par de terribles guerres d’édition, parfois sur des sujets complètement triviaux. À titre d’exemple, sur la version anglophone de Wikipédia, les utilisateurs ont procédé en 2001 à 11 608 éditions pour savoir s’il fallait écrire « the Beatles » ou « The Beatles ». En France, les utilisateurs se disputent sur le pays d’origine du père d’Isabelle Adjani, sur le nom exact à donner à patch (patch ou rustine ?) ou encore sur la graphie exacte de Tokyo (Tôkyô, T?ky ? ou encore en idéogrammes japonais).

Certaines éditions sont en revanche plus spectaculaires,dans la mesure où elles soulignent l’intensité des débats entre les internautes. C’est cette effervescence qu’a voulu mettre en lumière James Bridle, propriétaire du site BookTwo. En effet, il a imprimé toutes les modifications apportées à la page Wikipédia traitant de dernière guerre d’Irak (The Iraq War).

Débuté en décembre 2004, l’article a connu près de 12 000 modifications jusqu’en novembre 2009. À l’impression, cela représente pas moins de 7 000 pages, allant des modifications les plus intéressantes aux interventions les plus inutiles, allant des insultes contre Saddam Hussein aux critiques de l’impérialisme américain. Parfois, quelques notes d’humour sont apparues dans les éditions, comme « All your oil are belong to U.S. »

Au final, l’histoire de ce seul article représente 12 volumes encyclopédiques d’environ 580 pages.

( Photos : BY-NC-SA )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés