Quelques heures avant la conférence d'Apple, des rumeurs laissaient entendre que la durée des échantillons musicaux accessibles sur l'iTunes Store allait être allongée. Actuellement limités à 30 secondes, ces extraits auraient dû passer à 60 secondes. Mais Steve Jobs n'a rien annoncé de tel. La faute aux éditeurs de musique ?

Deux jours avant la conférence d’Apple sur les loisirs numériques, avec en point d’orgue la présentation de la nouvelle Apple TV, une rumeur laissait entendre que la firme de Cupertino souhaitait allonger la durée des échantillons musicaux présents sur l’iTunes Store.

D’après CNET, Apple aurait pris conscience qu’un échantillon de 30 secondes ne suffisait pas pour séduire un consommateur. Dès lors, les ventes réalisées grâce à la boutique en ligne seraient moins élevées que les achats motivés par d’autres canaux de diffusion (musique entendue à la radio, à la télévision, etc.). La firme aurait envisagé dans un premier temps d’annoncer le doublement de la durée de l’écoute, pour atteindre 60 secondes, avant de se rétracter.

Pourquoi ? Selon Mike Masnick, les quatre principales maisons de disque auraient pourtant donné leur accord pour étendre la durée de l’échantillon musicale à une minute. Mais leur permission n’aurait pas été suffisant pour modifier le temps d’écoute sur l’iTunes Store.

En effet, Techdirt explique que les éditeurs de musique n’auraient pas été consultés par la firme de Cupertino. Manifestement agacés, ces derniers auraient été prêts à poursuivre Apple dans l’éventualité où ces rumeurs se seraient révélées exactes. Finalement, Steve Jobs n’a pas annoncé l’augmentation de la durée d’écoute des échantillons lors de la keynote de cette semaine.

Pourtant, des chercheurs de l’université de Robert Morris ont indiqué que les échantillons musicaux ne devaient pas être pris à la légère dans le processus conduisant à l’achat d’un titre par un client. L’enquête, citée par CNET, explique que les « consommateurs sont plus volontiers disposés à acheter de la musique si l’échantillon musical est d’environ 60 secondes« .

« Nos tests empiriques montrent que l’échantillon actuel de 30 secondes n’est pas optimal » écrivent-ils dans leur rapport. À l’inverse, l’écoute intégrale du titre n’inciterait pas non plus le client à acheter le titre. Et pour cause, s’il a la possibilité de l’entendre sans interruption du début à la fin, il sera moins enclin à sortir sa carte bancaire.

En définitive, les conclusions du rapport ne sont pas surprenantes. Pour découvrir et apprécier un morceau de musique, il faut pouvoir l’écouter suffisamment longtemps. Un échantillon de 30 secondes est bien trop bref pour être vraiment convaincu. Une situation plutôt paradoxale pour une boutique en ligne dont le but premier est justement de tout mettre en œuvre pour convaincre les internautes de consommer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés