Attendu en Autriche pour participer à un débat sur la place de l'art dans l'ère numérique, Peter Sunde a reçu la visite impromptue du directeur du BREIN. Celui-ci a traversé une partie de l'Europe pour lui remettre une copie de la décision de justice prononcée par un tribunal néerlandais il y a quelques semaines. Rappelons que Peter Sunde a démissionné du poste de porte-parole de The Pirate Bay depuis plus d'un an.

L’an dernier, Peter Sunde démissionnait de son poste de porte-parole de The Pirate Bay. Après plusieurs années passées à défier les ayants droit, l’ancien co-fondateur du site avait alors manifesté l’envie de se lancer dans de nouveaux projets, en accord avec ses principes. C’est ainsi qu’est né Flattr, un service de micro-paiement et de rémunération des créateurs.

Mais si Peter Sunde est passé à autre chose, les ayants droit continuent de lier son destin à celui de The Pirate Bay. Ce n’est pas forcément dénué de sens. Même si le Scandinave ne joue plus de rôle particulier dans ce projet, il est resté néanmoins très proche des deux administrateurs encore en activité, Fredrik Neij et Gottfrid Svartholm.

C’est en partie pour cette raison que le directeur du BREIN, Tim Kuik, s’est lancé dans une sorte de filature européenne pour remettre à Peter Sunde, en main propre, une copie de la décision de justice rendue par le tribunal d’Amsterdam en juillet dernier. Le BREIN est une organisation anti-piratage néerlandaise.

Torrentfreak, qui rapporte l’information, explique que le Parti Ecologiste autrichien organisait à Vienne un évènement intitulé « l’art à l’ère numérique ». Parmi les personnalités invitées, nous devions retrouver notamment Werner Müller, le patron d’un important lobby autrichien, et Peter Sunde. Cependant, le premier s’est désisté en apprenant la venue du second.

L’occasion était manifestement trop belle pour Tim Kuik qui a sauté dans le premier avion pour coincer Peter Sunde et lui remettre la copie de la décision de justice. Et pour être certain que Peter Sunde ne démente pas l’information, Tim Kuik affirme que sa rencontre avec l’ancien co-fondateur de The Pirate Bay a été filmée et enregistrée.

Pour mémoire, le jugement rendu par la justice néerlandaise impose aux trois Scandinaves, considérés comme les véritables propriétaires de The Pirate Bay, de bloquer les connexions en provenance des Pays-Bas. Ce jugement était le prolongement d’un autre rendu en 2009. Mais dans l’un et l’autre cas, The Pirate Bay n’avait pas mis en œuvre la décision de justice.

Sur Twitter en tout cas, Peter Sunde n’a pas l’air d’avoir été vraiment bouleversé par la détermination de Tim Kuik. L’ancien porte-parole écrit : « hier, un type un peu secoué m’a interpellé et m’a filmé. Apparemment, ce n’est pas légal en Autriche de faire ça, donc je n’ai pas d’autres choix que de le signaler« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés