Depuis maintenant près de six mois, Google récompense chaque internaute découvrant et signalant une faille non-corrigée dans le navigateur web Chrome. Comme d’autres éditeurs du secteur, la firme propose ainsi des primes plus ou moins conséquentes en fonction de la gravité de la faille.

Ainsi, Google proposait jusqu’à avant-hier des récompenses pouvant aller jusqu’à 1 337 dollars. Un montant loin d’être choisi au hasard. En effet, les plus attentifs d’entre vous auront très certainement remarqué que cette somme fait référence au fameux « leet speak » (leet s’écrivant 1337), un langage ayant ses aficionados et s’appuyant largement sur les caractères ASCII pour écrire des messages.

Pour célébrer les six mois d’existence du programme, Google a tenu à marquer le coup. Il y a deux jours, la firme américaine a donc annoncé sur le blog officiel de Chromium le rehaussement de la prime maximale offerte en cas de découverte d’une faille critique. Et puisque la firme ne souhaitait pas perdre la référence au leet speak, elle a donc opté pour le montant suivant : 3 133,7 dollars.

À en croire Chris Evans, responsable de la sécurité chez Google Chrome, le programme de récompenses est un succès. « Nous avons été informés de nombreux bugs, et certains participants ont clairement indiqué que c’était le programme de récompenses qui les a motivé pour s’impliquer dans la sécurité de Chromium« .

Cette augmentation des primes de Google Chrome survient également à un moment où la fondation Mozilla a également décidé de revoir à la hausse les primes offertes en cas de découverte de failles de sécurité. Jusqu’à présent, la fondation proposait 500 dollars pour chaque signalement important ou critique. Désormais, le montant maximal est de 3 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés