Les téléviseurs 3D rebuteraient-ils les consommateurs européens ? À en croire les derniers relevés effectués auprès des revendeurs par le cabinet GfK, à peine 25 000 téléviseurs supportant la technologie en trois dimensions ont été écoulés le mois dernier.

L’offre est pourtant là. GfK a profité de sa conférence annuelle pour rappeler que la plupart des grands constructeurs proposent déjà des écrans TV compatibles avec la 3D. Les quelques fabricants encore à la traine ne devraient pas tarder non plus à proposer différents modèles en fonction du budget de chacun.

Alors, pourquoi un tel désintérêt, à l’heure où près de 252 millions de téléviseurs « classiques » vont se vendre cette année dans le monde entier ? D’aucuns évoqueront sans doute la crise économique, qui grèvent les budgets des familles européennes. D’autres estimeront plutôt ne pas ressentir le besoin de renouveler leur TV à chaque fois qu’une innovation arrive sur le marché.

Mais en réalité, le désintérêt du public européen pour la 3D vient avant tout de la rareté des programmes en trois dimensions. Bien que des chaines françaises comme TF1 et Canal+ ont annoncé au début du mois de juin vouloir diffuser des matches de la Coupe du Monde en trois dimensions, cela ne peut masquer le désert actuel du paysage audiovisuel en matière de contenus 3D.

Certes, les choses devraient évoluer d’ici la fin de l’année. En février dernier, Canal+ avait confié que la chaine prévoyait de lancer avant Noël 2010 une chaine spécialement taillée pour les contenus en trois dimensions. Un pas très certainement positif, mais d’ici là, l’évènement sportif le plus regardé de France sera passé depuis longtemps, et l’engouement autour de la Coupe du Monde également.

Or, les grands évènements peuvent justement être le déclencheur idéal pour inciter les consommateurs à faire une petite folie financière. En la matière, la Coupe du Monde en est un, comme l’a montré les nombreuses offres promotionnelles à l’image de la campagne de Carrefour annonçant un remboursement complet de l’écran plat en cas de victoire de l’Equipe de France de football lors de cette Coupe du Monde.

Sans un tel évènement populaire, évidemment aidé par une bonne prestation de l’équipe nationale, il sera vraisemblablement plus difficile de convaincre les Français, et plus généralement les Européens, d’acheter un téléviseur compatible 3D.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés