L’association de consommateurs UFC-Que Choisir attaque Free par tous les moyens possibles. Emmanuel Paquette révèle ainsi sur l’Express que l’UFC a porté plainte pour la troisième fois en cinq mois contre le fournisseur d’accès à Internet, en dénonçant cette fois le FAI auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

L’association a déposé une plainte pénale, ainsi que sept autres plaintes à l’encontre notamment de Tele2 Mobile, VirginMega et le marchand Becquet. L’UFC reprocherait à Free de ne pas donner accès aux données personnelles collectées auprès des usagers, en violation de la loi de 1978. Un délit punit jusqu’à 3000 euros d’amende par infraction constatée.

« Contre Free, nous avons plusieurs procédures en cours relative à l’assistance téléphonique, l’offre triple play, la hotline. Une procédure au pénal est en cours d’instruction, une autre en vue de la suppression des clauses abusives et deux procédures menées par les associations locales devant les juges de proximité« , résume auprès de L’Express Catalina Chatellier, juriste à l’UFC.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés