Est-ce un signe de la fragilité des opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) ou une décision technique pour éviter une supposée congestion des réseaux mobiles ? Mercredi dernier, Virgin Mobile a procédé à la mise à jour de ses différentes offres mobiles, en retirant discrètement la mention « illimitée » sur certains forfaits de l’opérateur. Autrefois proposés avec un plafond de 500 Mo par mois, les forfaits « Tout Internet & Full Mails » sont désormais limités à 300 Mo par mois.

Seuls les nouveaux abonnés seront affectés par ce changement. En cas de dépassement, Virgin Mobile chiffre le méga-octet à 3 euros (0,03 euro par tranche de 10 Ko). Selon l’opérateur, ces 300 Mo représentent tout de même pas moins de 3 000 pages web, 30 000 mails ou 300 minutes de vidéo.

D’autres fonctionnalités, pourtant utilisées par de nombreux mobinautes, sont toujours facturées en hors-forfait : citons les usages modem, voix sur IP, P2P ou encore newsgroups. Une décision qui peut sans doute se justifier, dans la mesure où les utilisateurs consommant plus de 300 Mo par mois sont plutôt rares. Virgin Mobile a même avancé le chiffre de 1 %.

Même chose du côté des appels téléphoniques. Virgin Mobile, qui proposait des appels gratuits et illimités vers cinq numéros, a désormais restreint cette offre à cinq heures par mois et par contact. Au-delà de de délai, Virgin se basera sur le temps de communication restant dans le forfait, puis factura au tarif hors-forfait, c’est-à-dire 0,37 euro par minute.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés