Pour lutter contre la déforestation, Google a proposé aux scientifiques de s'appuyer sur le principe de l'informatique dans les nuages. Ainsi, plus besoin de mobiliser des machines pendant plusieurs jours pour analyser des données. Grâce à cette technique, le traitement prend à peine quelques secondes. Un temps précieux pour lutter contre le dérèglement climatique.

À l'occasion du Sommet de l'ONU dédié au climat qui se déroule en ce moment même à Copenhague, au Danemark, la plupart des délégations du monde et de nombreuses organisations non-gouvernementales se rencontrent afin d'accoucher d'un accord qui prendra la suite du protocole de Kyoto. Cependant, si tout le monde espère que des objectifs chiffrés et crédibles seront pris, cela ne doit évidemment pas empêcher la mise en place de certains projets écologiques. Quelle que soit l'issue de cette réunion internationale.

Parmi les nombreuses pistes pour lutter contre le dérèglement climatique, l'une d'entre elles consiste à stopper, ou tout du moins freiner, la déforestation qui sévit dans le monde entier. Pour cela, Google a annoncé récemment sur son blog officiel que la société allait s'investir dans cette mission, en combinant les images satellite disponibles avec Google Earth et la puissance de calcul phénoménale de l'informatique dans les nuages.

Selon la firme de Mountain View, l'étude de ces images permet d'identifier les zones où frappe ce fléau. Cependant, pour conduire une vraie analyse de fond, les scientifiques ont besoin d'une grande puissance de calcul afin de comparer les clichés au fil du temps, tout en détectant les lieux où se déroule la déforestation illégale. L'image ci-dessous montre la déforestation à Rondônia, un Etat du Brésil situé à l'ouest du pays, au cours des deux dernières décennies (1986 – 2008). L'activité la plus récente est marquée en rouge.

Jusqu'à présent, l'analyse des scientifiques prenait plusieurs jours avec les ordinateurs traditionnels. En déplaçant ce travail "dans les nuages", Google peut réduire ce délai à seulement quelques secondes. Un avantage déterminant pour accélérer le combat contre le dérèglement climatique.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés