L’histoire nous avait échappé. Le groupe de Gwen Stefani, No Doubt, a apparemment décidé de porter plainte le mois dernier contre Activision après avoir découvert l’utilisation « abusive » que fait l’éditeur de l’image du groupe dans son jeu musical Band Hero. No Doubt avait donné à Activision, moyennant finances, le droit de reproduire les membres du groupe sous forme de personnages virtuels, et d’utiliser certaines de ses chansons. Mais ils reprochent à Band Hero de permettre aux joueurs de débloquer ces avatars pour interpréter d’autres morceaux que les leurs. Il est par exemple possible d’interpréter des chansons des Rolling Stones ou des Spice Girls avec l’avatar de Gwen Stefani, ce qui serait très mal vécu par le groupe, qui demande réparation. Peut-être No Doubt n’a-t-il pas compris que le principe-même d’un jeu était d’aller au delà de la réalité ?

En réaction, Activision a décidé cette semaine de contre-attaquer. L’éditeur accuse No Doubt de ne pas avoir anticipé le fait que ses avatars pourraient être utilisés pour d’autres chansons que celles du groupe, alors qu’il s’agit d’une fonctionnalité « connue publiquement« . Et il reproche au groupe d’avoir manqué à ses obligations contractuelles en ne participant pas aux efforts promotionnels prévus dans son contrat, en particulier l’obligation de participer à des interviews et à la réalisation de clips.

Selon Activision, No Doubt se serait « injustement enrichi » grâce à leur apparition dans Band Hero.

Peut-être l’affaire pourrait-elle se régler sans avocat, dans les bureaux de Vivendi ? Le groupe est en effet signé chez Vivendi Universal, filiale de Vivendi, qui est par ailleurs la nouvelle maison mère d’Activision depuis son rachat.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés