Le monde informatique s'appuie-t-il trop souvent sur les termes anglais ? Malgré le travail de la Commission générale de terminologie et de néologie, le lexique anglais est largement dominant. Pour inciter les internautes à utiliser plus souvent les termes francisés, une application OpenOffice propose de remplacer chaque mot anglais détecté par son équivalent français.

Mail, web, phishing, proxy ou encore add-on… des termes devenus très familiers pour de nombreux internautes. Cependant, tous ont une caractéristique commune : ils sont anglais. Pourtant, ce n’est pas faute de les avoir adaptés dans la langue de Molière. La Commission générale de terminologie et de néologie travaille dur pour proposer des équivalents en français, seulement ils sont moins connus, et parfois moins appréciés.

Rares sont en effet les internautes à utiliser courriel, toile, hameçonnage (ou filoutage), serveur mandataire ou encore addiciel. Pourtant, le bon usage de la langue française devrait normalement inciter chacun à se servir des équivalents français plutôt que de puiser dans le lexique anglophone. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » avait d’ailleurs écrit en son temps Nicolas Boileau, célèbre poète français.

Pour remédier à cela, OpenOffice propose depuis quelques jours une extension intitulé « correcteur terminologique français » qui proposera de « remplacer les termes étrangers par les termes français officiels« . Ainsi, si l’utilisateur inscrit « mail » ou « camping-car », OpenOffice proposera « courriel » et « autocaravane ». Selon la page de l’extension, « les termes étrangers et les termes français officiels sont tirés de la base de données de France Terme« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés