Google a présenté jeudi son système d'exploitation Chrome OS, qui sera disponible pour les netbooks dans un an. Basé sur Linux, le système dépend entièrement d'Internet pour fonctionner, en ne faisant du PC qu'un moyen d'accès à ses données et aux applications.

Google a présenté jeudi son système d’exploitation Chrome OS, qui sera distribué gratuitement l’an prochain aux fabricants d’ordinateurs portables. Il a immédiatement diffusé la première version de son code source, disponible pour ceux qui souhaiteraient s’amuser avec le système basé sur un noyau Linux. Totalement pensé autour du navigateur Internet, on ne sait pas très bien si Chrome OS présente un bon en avant ou un retour en arrière.

Le système d’exploitation de la firme de Mountain View repose en effet entièrement sur l’informatique distribuée (le cloud computing), totalement dématérialisée. L’utilisateur n’installe plus d’applications et ne stocke plus ses données sur son propre ordinateur, mais sur les serveurs de Google et des différents éditeurs d’applications en ligne. L’objectif est de simplifier au maximum l’informatique, sans ne plus avoir à se soucier de la compatibilité d’un logiciel avec son ordinateur, ou de la sauvegarde de ses données. Mais cela laisse, du même coup, l’impression d’une perte de contrôle totale de l’ordinateur par l’utilisateur. Une sorte de Minitel 2.0, où l’ordinateur ne fait plus qu’office de terminal. En cas de réseau Internet indisponible, l’ordinateur devient inutile.

Il sera tout de même probablement possible de stocker des données en local. Mais pour installer Chrome sur leurs netbooks, les fabricants d’ordinateurs portables devront respecter un certain nombre de spécifications techniques imposées par Google, dont la principale sera l’absence de disque dur. Google veut les supprimer au profit des seules mémoires Flash, beaucoup plus rapides. L’objectif étant pour le concurrent de Microsoft d’avoir un système d’exploitation qui démarre en moins de 10 secondes et qui ne ralentit jamais.

Les premiers ordinateurs sous Chrome OS sont prévus pour la fin de l’année 2010. De notre côté, nous ne sommes pas particulièment excités. Et vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés