Sorti cette semaine, le film posthume de Michael Jackson, This Is It, est quasi assuré d'être un succès commercial. Le film rencontre également un grand succès sur Internet, puisque des dizaines de versions CAM fleurissent sur les différents sites BitTorrent. Au grand dam de Michael Lyndon, le patron de Sony Pictures.

Avant-hier, nous vous rapportions les propos de Michael Lynton, le président et directeur exécutif de Sony Pictures Entertainment. Dans une tribune publiée dans le Times Online, divers sujets étaient évoqués, dont la sortie mondiale de This Is It, le film posthume à la gloire de Michael Jackson. Le CEO de Sony expliquait les raisons qui ont poussé les responsables à opter pour une sortie mondiale.

« Si Sony avait lancé ce film uniquement aux États-Unis ce mercredi, dès le lendemain il aurait été mis en ligne sur Internet et rendu disponible gratuitement à n’importe qui disposant d’une connexion haut-débit« . Et effectivement, cela se serait inévitablement produit. Mais malheureusement pour Michael Lynton, le piratage a quand même eu lieu, et sortie mondiale ou pas, le film rencontre un vrai succès sur les réseaux BitTorrent.

Des dizaines de versions circulent déjà et des milliers d’internautes s’échangent en ce moment même le film. Cependant, la qualité des fichiers doit être vraisemblablement désastreuse, puisque la plupart des liens mènent vers des versions CAM. Au regard de la nature de l’œuvre, du chant et de la danse, on pourra toujours ergoter sur l’intérêt de récupérer un tel contenu… d’autant plus que le principal intéressé – perfectionniste au possible – n’aura certainement pas approuvé la sortie d’un tel film, aussi incomplet. Sans parler du dernier single sorti par les ayants droits.

C’est un funeste business de la mort qu’ont mis en place Sony et AEG, la société en charge de la dernière tournée de Michael Jackson. Avec la disparition soudaine du chanteur, la compagnie avait visiblement besoin de rentrer dans ses frais en montant aussi vite que possible un film en montant les diverses images des répétitions du Roi de la Pop. Notons au passage que sur les 100 heures enregistrées par les caméras de AEG Live, à peine une heure cinquante et une a été exploitée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés