Le site d'écoute musique en ligne Deezer annonce qu'il est le premier client d'affiliation d'iTunes en France, et le septième en Europe, ce qui démontre que le streaming peut faire acheter des téléchargements. Mais il ne précise pas le volume de ventes généré.

La gratuité fait vendre. Qui l’eut cru ? La plateforme de musique en ligne Deezer, qui propose l’écoute gratuite et illimitée de musique contre l’affichage de quelques publicités, annonce qu’il est devenu le premier affilié d’iTunes en France. C’est-à-dire le premier apporteur d’affaires de la plateforme de vente de musique d’Apple.

« Depuis le lancement de sa nouvelle version en juillet dernier, Deezer est devenu le premier affilié d’iTunes en France, et le septième au niveau européen« , se félicite le site français dans un communiqué. « Grâce aux différents liens intégrés sur le site internet et à travers son application iPhone, déjà téléchargée 900.000 fois, les Deezernautes peuvent acheter des titres sur iTunes en un clic« , rappelle-t-il.

Pour Deezer, ce résultat qui va dans le sens d’un premier sondage publié en octobre 2008 « démontre parfaitement que l’écoute est un déclencheur de l’acte d’achat« . Et le fondateur du site de ramener encore ce résultat à la lutte contre le piratage. « Nos efforts pour promouvoir la lutte contre le piratage et soutenir les ventes de musique sont en train de porter leurs fruits« , estime ainsi Jonathan Benassaya, qui avait publiquement soutenu le projet de loi Hadopi et reçu le soutien très appuyé de Christine Albanel et de Frank Riester à l’Assemblée.

« Malgré les interrogations autour du modèle Deezer, nous démontrons que nous créons de la valeur pour l’industrie musicale« , ajoute M. Benassaya.

Mais Deezer ne cite pas le seul chiffre qui importe : combien de ventes a généré Deezer sur iTunes ? Ca n’est pas la même chose d’être le champion d’un très grand nombre de ventes, et le champion d’un business ridiculement petit. A notre connaissance, ni Deezer ni Apple ne communiquent sur le volume de vente des affiliés.

Apple reverse 4 % sur chaque vente. La plateforme iTunes étant basée au Luxembourg pour l’Europe, elle est assujetie à un taux de TVA de 15 %. Avec des titres vendus 99 centimes TTC, c’est donc environ 0,035 euros que reçoit Deezer par chanson vendue. Le smic étant en France d’environ 1500 euros en coût total pour l’employeur (brut + charges patronales), il faut vendre un peu moins de 43.000 chansons sur iTunes en affiliation pour équilibrer le plus petit des salaires de l’entreprise. Chacun se fera son idée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés