C'est un peu comme les avertissements anti-piratage sur les DVD commerciaux. Au final, c'est le consommateur lambda qui risque d'être pénalisé par la décision de Sony de rendre les batteries inamovibles sur la PSP Go, la prochaine console portable de l'entreprise.

Pour éviter que la technique appelée « Batterie Pandora » ne se répète sur sa nouvelle console PSP Go, Sony a finalement opté pour une console dotée d’une batterie tout simplement inamovible. En effet, sortie dans l’archipel nippon en 2004, puis sur le Vieux Continent en 2005, la PlayStation Portable n’a guère résisté aux assauts des pirates qui voulaient contourner les protections pour faire tourner leurs propres roms.

John Koller, le directeur marketing du matériel chez Sony a expliqué à PlayStation Insider que les utilisateurs « n’auront plus la possibilité de ripper leurs jeux et de les lancer sur le système. » Pour le responsable, avec ce changement matériel, le piratage des jeux devrait grandement diminuer. « Il n’y a pas de batterie externe, et il y a un certain nombre de protections installées sur la machine« .

Finalement, c’est sans doute le consommateur lambda qui ne pirate pas qui risque de se retrouver tout simplement lésé et pénalisé. Si la batterie commence à montrer des signes de fatigue, il n’aura pas d’autre choix que de renvoyer la console à Sony pour que la société change cet élément. Un service qui ne sera vraisemblablement pas gratuit…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés