Il est le grand gagnant de l’élection européenne en Suède, mais il n’entend pas pour autant laisser passer toutes les pratiques qu’il juge anti-démocratiques. Le Parti Pirate (PiratPartiet) a dénoncé mardi ce qu’il estime être une fraude électorale. Dans plusieurs bureaux de vote, en particulier à Oxelösund, les bulletins de vote du Parti Pirate ont été placés à l’écart des bulletins des formations politiques plus traditionnelles.

Le PiratPartiet ayant déjà eu à faire face à ces pratiques lors des élections législatives de 2006, où il n’avait remporté que 0,6 % des voix, c’est munis d’un camescope qu’ils sont venus constater le problème, et remettre les bulletins en place. Mais loin de paraîter embarassée, la présidente de la commission électorale d’Oxelösund Sören Carlsson (membre du parti Social Démocrate) est arrivée avec grand sourire devant la caméra, pour remettre à nouveau les bulletins à l’écart.

Elle estime que les présentoirs seraient trop encombrés avec les bulletins du PP, ce que la vidéo dément totalement. Mais elle joue aussi sur la règlementation, qui impose que les bulletins soient présents au même « endroit », sans imposer qu’ils figurent dans le même présentoir. Il suffirait donc qu’ils soient sur la même table pour que la loi électorale soit respectée.

De son côté, le Parti Pirate a décidé de notifier la police de la fraude. Des poursuites pourraient être engagées. Avec 7,1 % des voix, le PiratPariet a envoyé un député au Parlement Européen. S’il avait dépassé les 8 %, il aurait pu envoyer immédiatement un deuxième député, sans attendre l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne.

(merci à It08 pour l’info)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés