Si c’était fait exprès, on dirait bien joué. Il n’y a jamais meilleure publicité que la censure. Mais Orange n’avait probablement pas songé, en sortant ses deux spots de pub pour Orange TV en mars et avril dernier, qu’ils seraient censurés par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA).

Alors qu’ils avaient passé avec succès le cap de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP, anciennement Bureau de vérification de la publicité), les deux spots ont généré selon le CSA plus de 300 réactions de parents interloqués par la violence visuelle de la campagne.

« Ce sont majoritairement des parents de jeunes enfants qui ont fait part au Conseil de leurs remarques sur le caractère réaliste des monstres et sur les horaires de diffusion inappropriés de cette campagne publicitaire. Ces parents avaient en effet constaté l’impact négatif de ces images sur leurs enfants (cauchemars, peurs, pleurs…)« , a expliqué le CSA.

Se référant au « principe de protection de l’enfance » qui prévaut sur les chaînes de télévision, l’organe de régulation de l’audiovisuel a demandé aux chaînes TV de ne pas diffuser ces deux spots avant 20H30, « en raison de leur caractère potentiellement effrayant pour le jeune public« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés