Ian Clarke, le chef de projet du réseau "anonyme" FreeNet, a vu tout rouge ces derniers jours. PayPal a désactivé le compte qui permet au projet de vivre grâce aux dons des amateurs, et malgré une réouverture de compte, le divorce est prononcé.

C’est sans autre explication qu’un vague « utilisation de proxy anonymes » que PayPal a fermé le compte du projet FreeNet le 17 mai. Ian Clarke affirme pourtant ne jamais avoir utilisé de proxy anonyme pour accéder à son compte et il conclue donc que c’est le projet politique qui sous-tend FreeNet que PayPal condamne.

Aujourd’hui, le compte a finalement été réactivé sous la pression, mais toujours aucune explication n’ont été donné par le service. C’est donc désormais avec le Amazon Honor System que les « freenetistes » pourront contribuer au développement du réseau qui vise à protéger l’anonymat des utilisateurs et la confidentialité des fichiers partagés.

De plus en plus utilisé par différents projets et créateurs d’œuvres libres, PayPal n’en est pas moins de plus en plus contesté, et prouve une nouvelle fois que ces critiques sont au moins en partie fondées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés