Le syndicat des industriels de l'électronique grand public, le Simavelec, a dressé vendredi matin un bilan mitigé de l'année 2008, et anticipé un ralentissement général du marché. Il pointe un problème d'attractivité de l'offre, faute de produit capable de tirer à nouveau le marché vers le haut.

Après avoir séduit les actionnaires dans le monde entier pendant de longues années, l’industrie de l’électronique grand public se rend compte qu’elle n’est pas immunisée contre la récession. Les vagues de licenciements annoncées ces dernières semaines sont la douloureuse traduction d’un violent retournement de situation du marché. Les ménages ont modéré leurs acquisitions en 2008, et devraient moins encore sortir leur porte-feuille cette année.

Le Simavelec, qui présentait vendredi matin le bilan et les perspectives de l’industrie en France, s’attend à ce que le nombre des achats de biens électroniques baisse de 7 % sur deux ans. La quasi totalité des produits sont touchés, à l’exception des systèmes de navigation GPS, et des lecteurs Blu-Ray attendus comme un oasis au milieu d’un désert. Il manque un « blockbuster » des produits électroniques, comme l’ont pu être les baladeurs MP3 ou les téléviseurs LCD, arrivés à maturation. 5,9 millions de téléviseurs ont été vendus l’an dernier, pour un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros, mais le marché devrait commencer à s’essoufler.

(suite de l’article sous l’illustration)

« Cette insuffisance conjoncturelle trouve son explication dans une  » disette  » de grandes locomotives technologiques« , constate ainsi le Simavelec. Toutefois, espère-t-il, « celle-ci devrait prendre fin par la généralisation de la fonction Blu-Ray qui, à l’image de ce qui se passe aux Etats-Unis, devrait rapidement trouver sa clientèle« . Le syndicat estime que le parc actuel compte 1,63 millions de lecteurs Blu-Ray en France, dont 1,3 millions grâce aux seules Playstation 3. D’ici deux ans, 3,8 millions de lecteurs de salon devraient avoir été vendus (dont 2,8 millions de PS3), et le marché du lecteur Blu-Ray pour PC devrait enfin décoller avec 1,2 millions de lecteurs attendus.

Par ailleurs, le syndicat a insisté sur les orientations environnementales prises par les industriels pour relancer l’intérêt des consommateurs. « Les efforts réalisés par les industriels en terme d’efficacité environnementale permettront, à court terme, de réduire la pression et le coût énergétique« , a ainsi expliqué M. Lelièvre, président du Simavelec. « L’environnement est une des priorités de la profession, notamment pour ce qui relève de l’information aux consommateurs, qui devrait prendre différentes formes et notamment celle de l’étiquetage énergétique« .

Enfin, les industriels ont redit ce matin leur intention d’obtentir « un niveau juste et proportionné » de la taxe pour copie privée. Ils attendent la réforme de la rémunération pour copie privée, qui devrait notamment obliger les vendeurs à afficher le coût de la redevance sur les produits qu’ils ont en magasin. Une manière de faire monter la pression populaire en période de crise du pouvoir d’achat.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés