Ca n’est pas une bonne idée de violer le code de la route, c’est encore une moins bonne idée de s’en vanter en le montrant sur YouTube. Alors que des affaires précédentes avaient déjà vu des chauffards condamnés après la diffusion d’une vidéo les montrant franchir allègrement les 240 km/h en voiture, c’est cette fois un motard qui a été repéré par les forces de police suite à la publication de ses exploits sur le site de partage de vidéos. Mais alors que seules des amendes avaient été prononcées jusque là, la justice britannique a condamné le pilote imprudent à de la prison ferme.

L’histoire, comme souvent, a un ressort comique. Le jeune motard de 28 ans avait été repéré par un automobiliste sur les routes britanniques, qui avait décidé de relever la plaque d’immatriculation et d’alerter la police. Celle-ci, en manque de preuve, s’est alors rendue au domicile du suspect pour lui faire la morale et lui dire, sans doute, qu’ils l’avaient à l’oeil. Mais à peine la porte ouverte, le motard panique et demande aux agents s’ils viennent lui parler de la vidéo qu’il a mise en ligne sur YouTube. Ni une, ni deux, les policiers font une recherche et trouvent effectivement une vidéo où l’on voit le jeune homme se prêter à des exercices de wheeling sur les routes nationales ou dépasser à vive allure des voitures, à une vitesse estimée à plus de 200 km/h.

La vidéo a été produite devant le tribunal, qui a décidé de lui retirer son permis et de condamner le cascadeur à 12 semaines de prison ferme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés