Une vague d’images pornographiques générées par IA, de Taylor Swift s’est répandu sur X (ex-Twitter). Le bureau du président des États-Unis appelle à des mesures.

La Maison Blanche a déclaré le 26 janvier qu’une législation devait être adoptée pour protéger les personnes contre les fausses images sexuelles générées par l’intelligence artificielle. Karine Jean-Pierre, porte-parole de la Maison-Blanche, répondait à une question sur la diffusion de photos sexualisées de Taylor Swift, générée par intelligence artificielle, sur les réseaux sociaux cette semaine.

Karine Jean-Pierre Porte Parole de la Maison Blanche // Source : YouTube
Karine Jean-Pierre Porte Parole de la Maison Blanche // Source : YouTube

La porte-parole a qualifié l’incident « d’alarmant » et a indiqué qu’il s’agissait de l’une des priorités de l’administration Biden pour le secteur de l’intelligence artificielle. « Il est évident qu’une législation devrait être mise en place pour traiter ce problème » ajoute Karine Jean-Pierre.

Des images sexuelles générées par IA toujours présentes sur X

Des images pornographiques de Taylor Swift réalisées à partir d’IA se sont répandues sur X (ex-twitter) mercredi soir. L’une d’elle a atteint 45 millions de vues avant d’être retirée. La plateforme a mis du temps à réagir puisque le post est resté affiché pendant environ 17 heures. Ces images ont ensuite repris par d’autres comptes, entrainant un effet viral, au point qu’il devienne impossible pour X de stopper la vague.

Karine Jean-Pierre a déclaré que les réseaux sociaux « ont un rôle important à jouer dans l’application de leurs propres règles » afin d’empêcher la diffusion de ce type de matériel. « Nous savons que le manque de rigueur dans l’application des règles a un impact disproportionné sur les femmes et les jeunes filles, qui sont malheureusement les principales cibles du harcèlement et des abus en ligne » a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse. Jusqu’alors, le Congrès n’a pas réussi à se mettre d’accord sur des réglementations à adopter. Taylor Swift sera-t-elle à l’origine d’une première loi ?


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !