Aller sur un site web pour chercher des contenus qui vous intéressent ? Pourquoi faire quand vous pouvez chatter avec Quartz.

Quartz est un des sites d’actualité les plus populaires outre-Atlantique et aussi un des plus innovants. Il le prouve encore aujourd’hui en déployant une application mobile très différente de la norme. Au lieu d’être une simple adaptation du site pour le support mobile, la version appli de Quartz vous propose de discuter directement avec le site pour obtenir des informations, pour peu que vous possédiez un iPhone.

Le chat de Quartz, l’avenir de l’information ?

Comme sur un chat ou dans des échanges de SMS, vous tapez vos questions et Quartz vous renvoie vers des articles du site. En tout cas, c’est la promesse qui est faite par le média américain. Dans l’arrière-boutique, c’est évidemment un automate qui distribue les alertes et qui engage les conversations. Et dans l’utilisation, vous appuyez sur des boutons pour dire oui ou non aux articles proposés par Quartz.

quartz_application_mobile_iphone

Cela n’est pas sans rappeler les automates d’assistance qui sont présents sur les sites de e-commerce, comme celui de la SNCF ou de La Poste. Des algorithmes interprètent vos demandes et vous renvoient vers des pages de contenus et qui peuvent vous proposer des contenus supplémentaires. Un pas de plus vers la simplicité : moins de boulot de la part de l’utilisateur et plus d’intelligence de la part de la technologie.

Et la publicité dans tout cela ?

Avec cette expérience de lecture, il semble qu’il n’est plus question d’avoir des séquences de pubs interminables qui viennent interrompre les échanges. Enfin presque. Car il va y en avoir. En masse. Mais certainement avec une qualité et une pertinence infiniment plus grande que les vidéos publicitaires que l’on doit subir 25 secondes avant une vidéo de 20 secondes.

La créativité des publicités devrait pouvoir reprendre le dessus sur le torrent de médiocrité. Tant qu’il n’y a pas d’excès. Car tout l’enjeu d’une telle application sera de maîtriser le souhait des entreprises d’accéder à des données encore plus importantes sur le lectorat de Quartz. C’est tout le débat qui va s’installer autour d’une telle application, en plus des questions sur les éventuels papiers sponsorisés qui peuvent être glissés dans les conversations.

Les agents virtuels personnels en ligne de mire

Les agents virtuels intelligents vont prendre en charge les demandes des consommateurs que nous sommes pour réduire les efforts que nous faisons. Ce seront eux qui feront les tâches fastidieuses comme faire des recherches pour comparer des produits ou regrouper des informations pour nous. C’est tout l’enjeu d’entreprises comme Snips, la startup française de Rand Hindi. L’information, comme autre contenu web, n’échappera peut-être pas à la tendance.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés