Google actualise la carte de Paris sur Maps. Sa nouvelle version est nettement plus détaillée, ce qui s’avérera pratique pour les piétons et les automobilistes.

Pour qui a besoin de se repérer dans une ville, les apps de géolocalisation s’avèrent hautement pratiques — bien plus qu’une carte en papier à déplier. Mais le niveau de détail est susceptible de varier d’un service à l’autre. Et c’est justement ici que Google cherche à se distinguer, en annonçant une précision accrue de sa vue pour la ville de Paris.

Cette évolution, annoncée le 18 février 2022 dans le cadre d’un communiqué adressé à la presse, intéressera à la fois les automobilistes et les personnes circulant à pied. En effet, les informations additionnelles figurant dans Google Maps incluent la position des feux de circulation, les îlots pour piétons, l’agencement des trottoirs et même la forme et la largeur de la route à l’échelle.

Aujourd’hui, les outils de géolocalisation s’emploient à se distinguer sur la variété des services annexes qu’ils peuvent proposer, plus que sur l’exactitude même des cartes. En la matière, les écarts ne sont plus si prononcés : il est rare de constater qu’il manque une rue, surtout dans les grandes villes. Ce qui peut faire davantage la différence, c’est l’information en temps réel, mais aussi le degré de détail.

Un outil né de la pandémie

Cette modification s’applique non seulement à la capitale française, mais aussi à d’autres grandes agglomérations européennes — Amsterdam, Bruxelles, Budapest et Prague, par exemple. Le renforcement du niveau de détail des cartes avait été annoncé en août 2020, avec la promesse de couvrir des villes mondiales comme Londres, New York et San Francisco.

À l’époque, l’entreprise expliquait que cette modification dans Maps répondait à la pandémie : « Ces détails sont d’autant plus utiles que de plus en plus de personnes choisissent de marcher ou de prendre d’autres formes de transport en solo en raison de la pandémie », indiquait la société. En marchant, on évitait un risque de contamination dans le train ou le bus.

Coronapiste-paris-illus
Routes, mais aussi trottoirs, pistes cyclables, feux, largeur des voies, agencement urbain : c’est sur le niveau de détail que les applis de géolocalisation sont de plus en plus attendues. // Source : TCY – Wikimedia Commons

Mais alors que la crise du coronavirus semble progressivement se calmer, ces cartes détaillées peuvent aussi répondre à d’autres besoins — en particulier pour celles et ceux en fauteuil roulant. Anticiper le parcours à suivre avant de se rendre quelque part est crucial pour ne pas faire face à un trottoir trop petit ou qui ne permet pas de franchir facilement une route.

Un an plus tard, ce déploiement s’était poursuivi au mois d’août 2021 avec quelques autres très grandes villes, comme Berlin, Sao Paulo, Seattle et Singapour. Google fait état de plus de cinquante agglomérations qui en bénéficient depuis la fin 2021. La couverture du service devrait continuer à s’étendre dans les mois à venir, en se focalisant d’abord sur les grands centres urbains.