Google réfléchit à intégrer dans son application Maps les informations nécessaires permettant aux automobilistes d'anticiper le prix des péages.

Automobilistes qui utilisez Google Maps pour suivre un trajet en voiture, il y a peut-être du changement à venir dans l’application mobile. Et du changement positif : dans son édition du 22 août, le site Android Police fait état d’un sondage envoyé par Google aux membres de son programme de test qui traite de l’éventuelle intégration de l’indication du prix des péages sur son parcours.

Google Maps reconnaît les routes à péages, sans dire le prix

Sur Maps, l’application distingue les trajets à péages et ceux sans.

L’apparition de cette enquête interne suggère l’arrivée à une date indéterminée d’une mise à jour permettant de savoir ce que coûtera la traversée d’une voie cédée à un concessionnaire d’autoroute (ou de certains ponts ou tunnels, comme le viaduc de Millau ou le duplex de l’A86, dans la région parisienne), y compris si l’on emprunte plusieurs routes gérées par différentes sociétés.

Aujourd’hui, Google Maps est en mesure de proposer plusieurs trajets pour une même destination, ce qui donne l’opportunité d’éviter les péages. Il suffit alors de cliquer sur le chemin sans péage, pour indiquer à l’application que l’on suivra plutôt cette direction plutôt qu’une autre. Plus généralement, les réglages de Maps incluent la possibilité d’éviter en permanence les péages.

Si cette fonctionnalité voit le jour, il reste à savoir de quelle manière les informations sur le prix des péages seront récupérées. Google pourrait directement obtenir la grille tarifaire auprès des concessionnaires d’autoroutes, ou peut-être mettre à profit sa flotte de véhicules chargés d’alimenter la cartographie Street View pour photographier les panneaux d’information.

Autre piste : croiser les données avec Waze. L’application mobile, qui appartient à Google, propose un service estimant le prix approximatif des péages sur un trajet (on peut aussi activer une option pour éviter ces barrières et prendre un chemin alternatif), grâce à la contribution de sa communauté — ce caractère participatif n’existe pas sur Google Maps, mais ce manque pourrait être aisément comblé.

Un exemple de trajet depuis l’Île-de-France vers Honfleur, avec l’estimation du prix des pages, une page explicative et quelques itinéraires alternatifs.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo