La fin de l’article va vous surprendre.

C’est un site que connaissent bien les développeurs et les développeuses, moins le grand public. GitHub est une plateforme spécialisée dans l’hébergement de projets logiciels. Elle permet de collaborer sur la conception de programmes et de suivre les étapes d’avancement grâce à un système de gestion des versions. Acquis en 2018 par Microsoft, c’est le leader du secteur.

GitHub, le… centre… des… c…

Le principe de GitHub se reflète dans son nom, pour peu que l’on parvienne à le décortiquer. Il s’agit d’un mot-valise composé par « Git » et « Hub », qu’on peut traduire ici par « centre », « pôle » ou « nœud », pour signifier qu’il s’agit d’un endroit privilégié pour se croiser et s’interconnecter autour des projets logiciels. En clair, c’est comme une plaque tournante pour Git.

Et Git, alors ? De quoi est-il le nom ? Là encore, ce sont surtout les informaticiens et les informaticiennes qui auront la référence. Il s’agit d’un logiciel libre développé par Linus Torvalds, à qui l’on doit le noyau Linux, qui sert à gérer de façon décentralisée les versions des logiciels. Le projet existe depuis 2007 et c’est lui qu’utilise GitHub pour gérer le code des applications.

Linus Torvalds
Linus Torvalds, un peu taquin. // Source : Krd

Reste une interrogation : pourquoi avoir choisi Git ? Hé bien, c’est là où les choses, disons, se gâtent un peu. Si des acronymes ont pu être inventés pour donner du sens aux trois lettres, un propos de Linus Torvalds rapporté en 2005 par PC World (que l’on peut toujours consulter via Internet Archive) donne un éclairage atypique à « git » pour les non-anglophones.

« Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait appelé son nouveau logiciel ‘git’, argot britannique signifiant ‘une personne pourrie’, il a répondu. ‘Je suis un salaud égoïste, alors je donne mon nom à tous mes projets. D’abord Linux, maintenant git », a-t-il lâché à l’époque. D’autres formulations tout à fait fleuries comme « connard », « con » et « salaud » sont aussi admises.

Cette orientation se retrouve dans des éléments initiaux de documentation sur Git. Ainsi, le fichier « Lisez-moi » débutait par les lignes suivantes :

GIT – le traqueur de contenu stupide

« git » peut signifier n’importe quoi, selon votre humeur.

  • Une combinaison aléatoire de trois lettres qui est prononçable, et qui n’est en fait utilisée par aucune commande UNIX commune. Le fait qu’il s’agisse d’une mauvaise prononciation de « get » peut être pertinent ou non.
  • Stupide. Méprisable et indigne. Simple. Faites votre choix dans le
    dictionnaire d’argot.
  • « Global Information Tracker » : vous êtes de bonne humeur, et ça marche vraiment pour vous. Des anges chantent, et une lumière remplit soudain la pièce.
  • « Putain de camion de merde idiote » : quand ça plante.