Après 7 ans de (moyennement) bons et loyaux services, le robot humanoïde Pepper va être mis au placard par SoftBank. La machine qui n’a jamais vraiment prouvé son utilité va voir son développement gelé après une restructuration de l’entreprise.

Pepper : 2014 – 2021. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut annoncer la mort d’un robot, mais en ce mardi 29 juin 2021, Softbank a annoncé mettre fin à la production de son robot humanoïde Pepper. Cette mise à mort annoncée par Reuters marque la fin de l’existence d’une des expériences robotiques les plus étranges de ces dernières années.

Sorti en 2014, le robot du conglomérat japonais avait de grandes ambitions. Il devait dans un premier temps jouer le rôle d’agent d’accueil dans les boutiques de Softbank au Japon pour aider le public à trouver ce qu’il cherchait. Doté d’une tablette tactile en guide de torse et de roulettes en guise de pied, Pepper avait une forme humanoïde assumée, pensée pour familiariser le public à l’utilisation de robot dans la vie de tous les jours.

Un robot « émotionnel »

À sa sortie, Bruno Maisonnier, le PDG de l’entreprise française Aldebaran (société créatrice de Pepper, qui sera plus tard renommé SoftBank Robotics) expliquait même que le robot était doté d’un « moteur émotionnel » capable d’adapter le ton et le langage de la machine en fonction de l’interlocuteur qu’il a en face. Ainsi, si Pepper détectait grâce à ses algorithmes de reconnaissance faciale qu’un client était fâché ou impatient, il pouvait tenter de faire redescendre la pression de manière diplomatique. Pepper était bien évidemment connecté au cloud et promettait de s’améliorer continuellement grâce aux retours de toute la flotte de robots.

Le robot Pepper lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo // Source : Dick Thomas Johnson — Wikimedia Commons

Le robot aura fait le tour du monde s’invitant même à la Mairie du XVe arrondissement de Paris pour guider celles et ceux qui avaient besoin d’aide dans leurs démarches administratives. Pepper aura aussi tenté de séduire le grand public en se vendant comme un robot de compagnie capable de divertir les enfants. Mais 7 ans après sa naissance, Pepper vient d’être mis au placard après avoir été produit à 27 000 exemplaires.

Un robot mignon mais peu utile

D’après Reuters, la production aurait en fait été arrêtée l’année dernière suite aux changements de stratégie de SoftBank. L’entreprise japonaise va restructurer ses équipes face au semi-échec de Pepper. Séduits aux premiers abords par cet agent d’accueil d’un nouveau genre, de nombreux commerces ont finalement remisé le robot qui s’avérait bien moins utile que prévu, et ne savait pas vraiment aider la clientèle visée. Pensé comme un véritable assistant du quotidien, Pepper n’a jamais rempli ses promesses et n’amène finalement guère de valeur ajoutée à la tablette qu’il intègre (alors qu’il coûte 20 000 €).

Officiellement, SoftBank va continuer le développement de Pepper et les robots ne vont pas s’éteindre du jour au lendemain. Mais les équipes en charge du robot vont être drastiquement réduites et 330 emplois sont menacés au sein de la filiale française. Il y a donc fort à parier que le développement va être gelé et qu’aucune nouvelle fonctionnalité n’arrivera dans les prochaines années. SoftBank va donc laisser Pepper mourir tranquillement de sa belle mort. Petit ange parti trop tard.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo