Après plusieurs mois d'expérimentation, Google annonce que le déploiement du chiffrement de bout en bout dans son application Messages aura lieu cet été.

Les travaux lancés par Google il y a plus d’un an maintenant, pour rehausser le niveau de sécurité de son application Messages, touchent à leur fin. L’entreprise américaine fait savoir depuis le 15 juin 2021 que sa messagerie instantanée va accueillir au cours de l’été le chiffrement de bout en bout pour les conversations écrites, de façon à les rendre illisibles pour celles et ceux qui n’en font pas partie.

« Le chiffrement de bout en bout dans Messages permet de sécuriser vos conversations lors de l’envoi. Il garantit que personne ne peut lire le contenu de vos messages lorsqu’ils circulent entre votre téléphone et celui de la personne à qui vous envoyez un message », lit-on sur une page de présentation de la fonctionnalité. Une vidéo a également été produite sur ce thème et mise en ligne sur YouTube.

Pour profiter de cette fonctionnalité, plusieurs prérequis doivent toutefois être satisfaits : il faut que chaque personne de la conversation utilise Google Messages comme application de messagerie instantanée et active les fonctionnalités de tchat dans les paramètres du logiciel. Si tout est bon, alors une icône symbolisant un cadenas fermé apparaîtra à l’écran, vous indiquant que le chiffrement de bout en bout est actif.

Seule limite notable, dont il faut souhaiter la levée prochaine : le chiffrement de bout en bout n’est proposé pour l’instant que pour les conversations entre deux personnes, pas pour les discussions de groupe. Il n’y a aucune raison de penser que Google Messages ne puisse pas faire ce pas supplémentaire, dans la mesure où WhatsApp ou Signal y arrivent très bien.

L’application Signal utilise un protocole cryptographique qui aujourd’hui sert dans nombre de services. // Source : Signal

Choix du protocole Signal

Les travaux de Google dans ce domaine pour Messages ont commencé à être connus au cours du printemps 2020, à la suite de l’analyse de certaines portions du code source d’une version de l’application mobile qui n’était pas destinée au public. En novembre 2020, les expérimentations de l’entreprise américaine s’avérant manifestement concluantes, il a été annoncé le déploiement prochain du chiffrement de bout en bout. Le chiffrement de bout en bout était déjà partiellement disponible sur Messages pour les bêta-testeurs, depuis novembre dernier.

Il est à noter que Google, en fournissant une explication plus détaillée du chiffrement de bout en bout, s’est abstenu de développer son propre protocole cryptographique. Dans les orientations techniques, la société américaine explique avoir retenu le protocole Signal, qui est la référence en matière de chiffrement de bout en bout pour le grand public : il sert déjà dans Skype, WhatsApp, Facebook Messenger et, bien sûr, Signal.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo