L’histoire n’est qu’un éternel recommencement. Après les hacks de cartouches d’imprimante, voici le hack du lave-vaisselle Bob qui en reprend le principe. Une preuve de plus que les restrictions technologiques, même dans les produits électroménagers, ne tiennent pas face à la détermination des hackers.

Vous pouvez désormais hacker votre lave-vaisselle. En Grande-Bretagne, une entreprise a développé un mini circuit imprimé capable de contourner les limitations du Bob, le mini lave-vaisselle fabriqué en France par Daan Tech.

Phénomène de l’année 2020, le Bob promet de vous offrir le confort d’un lave-vaisselle dans un format à peine plus gros qu’un micro-ondes. L’appareil n’a pas non plus besoin d’arrivée d’eau puisqu’il fonctionne avec un réservoir. Seule contrainte, pour un usage optimal, le Bob nécessite l’achat de cassettes propriétaires qui contiennent le liquide vaisselle et le liquide de rinçage, tout comme une imprimante a besoin de cartouches d’encre certifiées pour fonctionner. Leur utilisation n’est pas obligatoire, mais « pour garantir une qualité de lavage optimale et une durée de vie plus longue de Bob, nous vous recommandons d’utiliser la cassette Bob » indique le site.

Un hack tout simple

Ces cassettes sont vendues 9,90 € l’unité et sont bonnes pour 30 lavages. Ces dernières sont consignées et récupérées par l’entreprise une fois vide. Présentées comme « la clé de démarrage de votre Bob », les cassettes contiennent une puce électronique qui compte le nombre de lavages restants. Le lave-vaisselle est lui-même connecté à Internet et peut recommander des cassettes quand les stocks s’amenuisent.

Sans surprise, un hacker nommé dekuNukem a réussi à contourner cette sécurité et propose un petit accessoire qui permet de remettre à zéro le compteur de la cassette afin de la réutiliser avec du liquide vaisselle disponible dans le commerce, moins cher que les cassettes Bob. Le principe est simplissime : il suffit d’attacher le circuit imprimé à la cassette, l’alimenter et appuyer sur une touche pour remettre le compteur à zéro. Ensuite, à l’aide d’une seringue, il est possible de remplir la cassette pour la réutiliser, le lave-vaisselle n’y verra que du feu.

Le kit pour hacker Bob // Source : Tindie

Quelques petites précautions tout de même. Comme l’indique l’exposé technique du détournement, le lave-vaisselle utilise du liquide vaisselle et de rinçage particulier pour obtenir des résultats optimaux. Si vous voulez vous essayer au hack de lave-vaisselle, jetez donc un œil aux recommandations listées sur le site. D’après le récit de dekuNukem, même dans ces conditions, l’achat de bidon de liquide vaisselle et de liquide de rinçage permet des cycles de lavage « presque 30 fois plus économiques ».

Des DRM virtuels dans l’électroménager

« Ce que je trouve ironique, c’est que Daan Tech n’hésite pas à vanter son “cycle positif” de pratiques respectueuses de l’environnement, tout en n’ayant aucun problème à vous vendre des cassettes à usage unique à 60 fois le prix, qui ne durent que 30 lavages » explique dekuNukem en pointant du doigt le fait que les cassettes « utilisent plus de plastique et d’électronique » que le bidon de liquide vaisselle traditionnel.

Si cette histoire vous donne des airs de déjà-vu, c’est parce que depuis les hacks d’imprimante des années 2000 pour contourner les restrictions de cartouches, de nombreux hackers se sont attaqués à l’électroménager et ses « DRM » virtuels, comme celui de la cafetière Keurig. Dans un autre genre, la protection des machines à café Nespresso qui sont censées ne fonctionner qu’avec des capsules de la marque, a notamment sauté grâce à faille juridique découverte en 2010.

Si vous voulez vous lancer dans le hack de lave-vaisselle, le gadget coute 25 € + 5 € de frais de port.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo