La version 3.6 du navigateur web Vivaldi propose une gestion encore plus fine des onglets, avec un étagement sur deux niveaux et la possibilité de les regrouper par thème. Peut-être est-ce la solution pour vos 361 onglets que vous ouvrez systématiquement.

Vous avez tendance à ouvrir beaucoup trop d’onglets dans votre navigateur web ? On vous dirait bien d’en fermer quelques-uns, mais ce serait trop simple. Mais est-ce que la tech peut apporter une solution de long terme ? Avec la version 3.6 de son logiciel, Vivaldi tente sa chance avec une nouvelle organisation des onglets. Concrètement, il s’agit de proposer un étagement sur deux niveaux.

La gestion avancée des onglets n’est certes pas nouvelle chez Vivaldi. Mais elle passe à un autre niveau — c’est le cas de le dire — ce 28 janvier grâce à l’utilisation combinée de l’empilement et du regroupement des onglets. Concrètement, il est possible de générer des sortes de dossiers d’onglets, qui se trouvent sur le niveau supérieur, dans lequel il est possible de regrouper plusieurs sous-onglets, qui s’affichent alors dans le niveau inférieur.

Vivaldi
Vous avez le choix : l’empilement et le regroupement, ou bien l’affichage compact. // Source : Vivaldi

Regrouper ses onglets par thème avec Vivaldi

Par défaut, l’organisation sur deux niveaux est active : il suffit ensuite de choisir les onglets à regrouper pour créer son répertoire. Vivaldi a aussi prévu pour celles et ceux qui trouvent cette option justement trop poussée un affichage compact classique — il suffit de se rendre dans les paramètres pour demander l’affichage traditionnel. Toute une page en français décrivant ce nouvel affichage est disponible.

Avec cette approche, vous pouvez par exemple regrouper vos onglets par thématique, par exemple tous les réseaux sociaux ensemble si vous en avez plusieurs d’ouverts en même temps. Par contre, cela vous demandera peut-être un peu de mémoire pour vous souvenir où vous avez rangé tel onglet. Sinon, peut-être devrez-vous passer en revue chaque groupe d’onglets pour retrouver celui qui vous importe.

La proposition de Vivaldi montre toutefois qu’en 2021, personne ne semble avoir trouvé la clé ultime pour régler le problème des onglets ouverts en masse. Le temps nous dira peut-être si l’idée du jeune navigateur est la bonne. Mais prudence : d’autres avant lui ont aussi exploré diverses pistes, à l’image de Firefox avec des onglets qui disparaissent un moment ou Chrome et ses descriptions apparaissant au survol de la souris.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo