L'administration Biden risque de perdre une large partie des 33 millions d'abonnées au compte Twitter de l'administration présidentiel, @POTUS.

Le passage du compte Twitter de la présidence américaine — @POTUS, pour president of the United States — entre l’administration Trump et l’administration Biden sera différente de la précédente. En 2017, le réseau social avait archivé le compte POTUS de l’administration Obama avec les noms @Potus44 et « President Obama ». Il avait ensuite créé une copie de ce compte, sans les messages publiés, mais avec les mêmes abonnés, dont il avait remis les accès à l’administration Trump. La Maison-Blanche dirigée par Trump avait ainsi pu envoyer ses premiers messages de communication aux 13 millions d’abonnés de l’époque.

Donald trump masque
Il n’a pas envie de quitter la Maison-Blanche, mais il va devoir le faire. // Source : Tia Dufour

Comme le rapporte The Verge, le passage entre Biden et Trump le 20 janvier, sera moins avantageux pour le nouveau président. Si le compte de l’administration Trump sera archivé sous le nom @Potus45, les 33 millions abonnés au compte @POTUS actuel n’y seront en revanche plus abonnés. À la place, Twitter va envoyer une notification à ces derniers pour leur signaler la transformation du compte @POTUS en @Potus45, et leur proposer de s’abonner au nouveau compte @POTUS. Autrement dit, l’administration Biden risque de perdre une bonne partie des 33 millions d’abonnés du compte institutionnel.

L’équipe de transition de Biden se sent désavantagée

Le même processus de transition sera mis en place pour une douzaine de comptes, dont ceux de la première dame (@FLOTUS), de la Maison-Blanche (@WhiteHouse, @LaCasaBlanca, @Cabinet) et du porte-parole de la Maison-Blanche (@PressSec).

Twitter a déclaré à The Verge qu’il discutait encore de certains détails avec l’équipe de transition de Biden. Il faut dire que ce changement est désavantageux pour la nouvelle administration, et que l’équipe de transition a déjà souligné cette différence de traitement par le biais de Rob Flaherty, son responsable du numérique.

Pour l’instant, Twitter n’a pas détaillé les raisons de ce changement de politique. Pour rappel, la transition n’affectera pas le compte personnel de Donald Trump (plus de 88 millions d’abonnées), @realDonaldTrump, dont le président sortant se sert comme principal canal de communication.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo