Le fournisseur de VPN Surfshark vient d’annoncer que ses tarifs allaient bientôt « exploser ». C’est le bon moment pour profiter d’un des meilleurs VPN en termes de performances-prix.

Pour se faire une place dans le monde très concurrentiel des VPN, Surfshark a dégainé l’argument le plus radical : son prix est parmi les plus bas du marché. Le fournisseur de VPN a toutefois annoncé très clairement la couleur sur son site web : dans deux semaines, les prix vont « exploser ». Ce sont donc les derniers jours pour profiter de son abonnement de deux ans au prix de 1,69 euro par mois.

Un VPN très performant

Le prix n’est d’ailleurs pas le seul atout de Surfshark. S’il a utilisé l’argument tarifaire pour se faire une place dans le monde des VPN il y a quelques mois, aujourd’hui Surfshark possède tous les attributs du VPN haut de gamme. Il affiche en effet plus de 1 700 serveurs répartis dans 63 pays, dont les débits n’ont rien à envier aux grands noms du milieu.

Il suffit de réaliser un speedtest sur un serveur américain pour s’en convaincre. Avec notre connexion fibre à 1Gb/s, voici les résultats que nous avons obtenus sur un serveur de Surfshark situé à New York :

Un speedtest effectué avec le VPN Surfshark, en étant connecté à l’un de ses serveurs situés à New York.

Avec un débit descendant de 246 Mb/s et un débit montant de 60 Mb/s, les résultats sont plus que convaincants. On retrouve généralement de tels débits sur des VPN de grandes marques, dont les prix sont généralement aux alentours de 4 à 6 euros par mois.

Surtout, ces très bons débits sont la garantie que votre connexion ne sera que très peu ralentie en utilisant Surfshark. Connecté à l’un de ses serveurs, vous verrez peu de différences par rapport à votre connexion Internet classique pour de la simple navigation sur Internet. Un tel débit permet également de streamer aisément des vidéos en très haute définition. Pratique, d’autant plus que Surfshark assure sur son site web pouvoir débloquer pas moins de 15 catalogues de Netflix de 15 pays différents.

Une application riche en options

Surfshark a beaucoup travaillé sur son application ces derniers mois. Elle est désormais très complète et riche en options. Disponible sur tous les principaux appareils du moment (Android, iOS, Mac, Windows, Linux et même sous forme d’extensions pour navigateur), elle comprend de nombreuses fonctionnalités pratiques.

L’application mobile de Surfshark, ici sur un smartphone Android.

Les options les plus basiques sont naturellement présentes, comme le kill-switch, qui permet de couper automatiquement la connexion à Internet en cas d’arrêt du serveur VPN, ou le Withelister. Il s’agit en fait d’une fonctionnalité de split-tunneling, pour exclure certaines applications de la connexion VPN. Vous pouvez par exemple utiliser la connexion VPN pour votre navigateur Internet, mais exclure Steam et ses téléchargements très lourds.

Enfin, des options inédites sont également présentes dans cette application, comme la possibilité sur mobile de remplacer sa position GPS par celle du serveur auquel on est connecté ou de proposer un bloqueur de publicité intégré directement intégré au VPN.

Un tarif plancher, des connexions simultanées illimitées

Dernier argument de poids de Surfshark, le fournisseur de VPN ne limite pas le nombre de connexions simultanées avec un seul abonnement. Autrement dit, vous pouvez partager votre abonnement avec autant de personnes que vous le souhaitez, sans restriction. Une pratique très rare dans le monde des VPN, là où les autres marques plafonnent le nombre de connexions simultanées à 5 ou 10, grand maximum.

Le message sur le site de Surfshark est on ne peut plus clair : dans quelques jours les prix vont augmenter.

Si vous recherchez un VPN efficace et peu onéreux, Surfshark est sans conteste l’un des meilleurs choix du moment. Son offre de deux ans à 40,56 euros va toutefois bientôt se terminer et son prix augmenter dans les prochaines semaines. Dans cette gamme de prix, il sera ensuite très rare de trouver un VPN aussi performant.

Partager sur les réseaux sociaux