Le nouveau smartphone concept de Vivo mise sur un écran vraiment sans bord et des caméras à la pointe pour convaincre. Certaines avancées restent beaucoup trop belles pour être vraies.

Vivo a pris l’habitude de dévoiler des concepts de smartphone à la pointe. Et l’annulation du MWC 2020 n’a pas calmé ses ardeurs : le 28 février, il présente l’Apex 2020, un nouveau concentré de technologies qui ne sera jamais commercialisé, mais montre quelques avancées a priori majeures. Ici, on parle quand même d’un smartphone sans bord… ni trou dans l’écran… ni port. Sans oublier les autres évolutions trop belles pour être vraies.

Pour faire disparaître les bords, l’Apex 2020 repose sur un écran de 6,45 pouces (2 330 x 1 080 pixels), incurvé de chaque côté à 120 degrés. Cela veut dire qu’il n’y a plus la place pour les boutons latéraux, généralement dédiés au volume et à l’allumage. Ils sont remplacés par un capteur haptique. En bref, on a trouvé le nouveau roi du borderless. 

Vivo Apex 2020 // Source : Vivo

Caméra invisible à l’avant et ultra stabilisée à l’arrière

L’Apex 2020 inaugure aussi une caméra frontale cachée derrière l’écran — une technologie que l’on a déjà vue ailleurs. Pour cette astuce, Vivo vante une nouvelle disposition des pixels permettant une transmission lumineuse plus importante vers le capteur de 16 mégapixels. Des optimisations logicielles se chargent ensuite de corriger les défauts de cet équipement impliquant des concessions sur la qualité des clichés (dérives colorimétriques, perte de piqué).

Bizarrement, l’Apex 2020 ne multiplie pas les capteurs à l’arrière. Il n’y en a que deux. Mais sa caméra principale de 16 mégapixels serait capable de fournir un zoom optique continu entre 5x et 7,5x, plutôt que de s’en remettre à une solution numérique commune aux smartphones d’aujourd’hui (aucune perte de qualité avec un zoom optique). Cette prouesse passe par une combinaison de lentilles (deux fixes + deux mobiles) dans une conception de type périscope pour une épaisseur maîtrisée.

Vivo Apex 2020 // Source : Vivo

Comme on n’arrête jamais le progrès, le deuxième capteur de 48 mégapixels serait de type gimbal. Traduction : il offrirait une stabilisation optique digne des bras mécaniques vendus à part. «  Cette caractéristique réduit considérablement le flou causé par une main mal assurée. Les vidéos sont quant à elles beaucoup plus fluides. Ce type de prise de vue prolonge efficacement le temps d’exposition, de telle sorte que l’APEX 2020 est idéal pour prendre des photographies de nuit », souffle Vivo. 

Enfin, pour palier l’absence d’un port physique dédié à la charge, Vivo vante une technologie de recharge sans fil révolutionnaire dont la puissance peut grimper à 60 W (aujourd’hui, la norme Qi se limite à 15 W). La firme chinoise en vient à promettre un temps de recharge inférieur à une solution filaire et estime qu’une batterie de 2 000 mAh peut faire le plein en 20 minutes. Bien sûr, il ne parle pas d’éventuels problèmes de surchauffe.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo