Google Maps expérimente un mode incognito pour cacher ses trajets et ses visites. La fonctionnalité a été annoncée cette année.

Disponible sur les principaux navigateurs web, la navigation privée présente l’avantage de limiter les traces sur l’ordinateur ou le smartphone de votre activité lorsque vous naviguez avec ce mode : ainsi, il n’y a ni historique de recherche, ni fichiers temporaires, ni cookies qui demeurent après votre session incognito. Gare toutefois à ne pas croire que cela vous rende anonyme sur le net ou protège d’autres risques.

Malgré les limites de la navigation privée, cette fonctionnalité a heureusement aussi ses avantages. Si vous partagez votre ordinateur avec un proche, dans un contexte familial par exemple, ou dans le cadre d’une collocation, celui-ci ne pourra pas voir ce que vous avez visité pendant la session incognito. C’est justement cet avantage-là que Google souhaite proposer à Maps, son service de cartographie et de navigation.

On n’a pas toujours envie de partager sa localisation avec autrui. // Source : Montage Numerama

Un mode incognito dans Maps annoncé en 2019

Le projet n’est pas tout à fait récent : il avait été mentionné début mai lors de l’édition 2019 de la conférence I/O. Plus de quatre mois après, le chantier a bien avancé, puisqu’il a été constaté la mise en place de tests à plus grande échelle pour mettre à l’épreuve cette option. Dans ce cadre, les internautes éligibles et volontaires sont invités à la tester et signaler tout dysfonctionnement.

Selon Google, ce service, lorsqu’il est activé, ne conserve pas localement l’historique de vos recherches, désactive les notifications, n’actualise pas votre historique des trajets passés ni vos lieux partagés avec d’autres utilisateurs et, enfin, ne se sert pas de vos données pour personnaliser Maps. Tout ce qui pourrait vous mettre dans l’embarras est ainsi masqué du côté de l’utilisateur.

Bien entendu, si vous êtes l’unique personne à accéder à tel ou tel PC ou smartphone, le n’y a pas grand intérêt à se servir de la navigation privée. C’est véritablement dans le cas d’un usage partagé de la machine et du compte que cette fonctionnalité aura son intérêt. Il ne reste plus qu’à attendre de voir quand Google jugera que le mode incognito est fin prêt pour un déploiement général.

Partager sur les réseaux sociaux