Ne faites pas toujours confiance à Google Maps.

C’était une journée comme les autres dans la ville de Denver, Colorado. Et pourtant, un événement mineur a changé la journée d’une centaine de conducteurs : un accident sur Peña Boulevard, une route très empruntée, notamment pour rejoindre l’aéroport de la ville. L’accident occupant les voies, Google Maps a très vite compris que le temps de trajet serait plus long. En temps réel, l’une de ses nombreuses qualités, l’application a suggéré un nouveau trajet aux utilisateurs : « Il m’indiquait 43 minutes sur Peña Boulevard et plus que 23 avec le trajet alternatif  », raconte une conductrice à CNN. Problème : l’itinéraire idéal selon Google Maps était une route boueuse, privée, menant à… un champ.

L’embouteillage // Source : Connie Mosses

La situation est cocasse, mais elle montre, s’il le fallait encore, l’importance des trajets suggérés par les applications de GPS que les conducteurs suivent presque aveuglément — on se souvient des soucis avec Apple Plans ou de la colère des municipalités contre Waze. Car dans le cas de la ville de Denver, malheureusement, plus d’une centaine de voitures ont décidé d’utiliser le raccourci.

Résultat : une fois que les premières voitures se sont empêtrées dans la terre, parfois à l’état boueux, s’arrêtant à la limite du champ dans cette voie à sens unique, d’autres n’ont eu pour solution que de s’arrêter elles aussi. Créant, bien évidemment, un embouteillage à sens unique sur la petite route des champs. Les 4×4 ont pu s’en sortir en coupant à travers champs pour retrouver un itinéraire normal, mais les véhicules moins bien équipés sont restés bloqués. Certains propriétaires se sont même dévoués pour jouer les taxis jusqu’à l’aéroport pour dépanner les infortunés.

Google, de son côté, a admis que des erreurs pouvaient avoir lieu et qu’il fallait tout le temps veiller aux indications présents sur le terrain, respecter les lois et « juger au mieux des situations  ». Bref, savoir conduire.

Partager sur les réseaux sociaux