Airbus et Microsoft ont officialisé leur partenariat autour de la réalité mixte. Le géant de l'aéronautique utilisera le casque HoloLens 2 pour fournir des solutions à ses clients et pour sa propre production d'avions.

En lançant le casque de réalité mixte HoloLens 2, Microsoft avait promis une utilisation dédiée aux entreprises. La firme n’a pas menti puisqu’elle a officialisé un partenariat avec Airbus le 17 juin, à l’occasion du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace à Paris. L’arrivée d’une telle technologie doit permettre au constructeur européen d’atteindre un objectif majeur : construire 20 000 avions dans les 20 prochaines années. Par comparaison, il avait fallu 40 ans à Airbus pour assembler ses 10 000 premiers aéronefs.

« Pour relever ce défi, nous comptons sur une forte utilisation de la réalité mixte. » explique Jean-Brice Dumont, le vice-président exécutif de l’ingénierie chez Airbus. Le géant de l’aéronautique compte sur le casque de Microsoft pour aider ses ingénieurs à « tester virtuellement leurs conceptions afin de déterminer si elles sont prêtes pour la phase de fabrication. » La possibilité de mêler des éléments virtuels et réels devrait rendre le processus plus efficace et Airbus affirme qu’il réduira sa durée de 80 % (sans préciser la source de la baisse).

Le travail des ouvriers de la chaîne de production sera lui aussi changé par l’arrivée de l’HoloLens 2. L’un des atouts de l’appareil est son utilisation en mode mains libres : les employés auront directement accès aux informations nécessaires (instructions, diagrammes) sans avoir besoin d’arrêter leur travail. Là encore, Airbus fait l’éloge de la réalité mixte en affirmant qu’elle « permet de réduire d’un tiers le temps de construction nécessaire tout en améliorant la qualité. »

Une démocratisation de la réalitée augmentée

L’arrivée de la réalité augmentée chez Airbus ne devrait pas profiter qu’au constructeur européen. Si l’HoloLens 2 doit avant tout servir à améliorer la production d’avions de la firme, il devrait également permettre de développer de nouvelles solutions pour ses clients. La société a déjà annoncé un programme prêt à l’emploi, et commercialisé avec Japan Airlines, qui permet aux techniciens de maintenance de se former dans un environnement virtuel.

Airbus ne sera pas la seule société à profiter de la réalité mixte. // Source : Microsoft

Airbus aurait identifié « plus de 300 scénarios d’usages pour la réalité mixte  » et est prêt à développer chacun d’entre eux pour peu qu’un client soit intéressé. Dans un futur proche, l’HoloLens 2 pourrait donc gagner en importance dans le domaine de l’aéronautique et jouer un rôle important dans la démocratisation de la réalité mixte.

À lire sur Numerama : On a essayé le HoloLens 2  : la réalité mixte nous a enfin bluffés

Partager sur les réseaux sociaux