Vous voyagez aux États-Unis ? En France, on vous conseillera un forfait Free Mobile pour profiter de la data en itinérance. Mais avec un iPhone XR, XS ou XS Max, une autre option s'offre à vous : l'eSIM.

Prendre un forfait Free Mobile sans engagement pour un mois avant de partir en vacances ou pour des raisons professionnelles aux États-Unis est devenu banal pour les Françaises et les Français. Mais cette option vient avec quelques contraintes : il faut commander une SIM et donc avoir le temps de la recevoir, la SIM remplacera votre numéro actuel et Free vous propose au maximum de la 3G. Qui, parfois, peine même à afficher une page — nous en avons fait les frais au CES de Las Vegas.

Avec les iPhone XR, XS et XS Max, il existe une autre option. Depuis que le trio de smartphones d’Apple est compatible avec l’eSIM, des opérateurs se sont mis à proposer des forfaits virtuels qui n’ont donc pas besoin d’une SIM physique pour fonctionner. Pour la couverture de la WWDC 2019, nous avons tenté l’expérience et il faut reconnaître que le système cumule les avantages.

Comment installer une eSIM

Aux États-Unis, c’est l’opérateur T-Mobile qui a lancé le bal de l’eSIM à destination des touristes, avec des forfaits prépayés limités dans le temps et correspondant à différents usages : un premier forfait à 30 dollars (26 €) avec 2 Go de données, un deuxième forfait à 40 dollars (35 €) avec 10 Go de données et un dernier forfait à 70 dollars (61 €) avec tout illimité. Nous vous conseillons humblement la deuxième option pour un voyage court : pour 9 €, vous multipliez par 5 votre enveloppe 4G. Le premier est valable 21 jours et les deux derniers, 30 jours. Comment en profiter ? C’est très simple.

Configurer une eSIM // Source : Numerama
  • Téléchargez l’application T-Mobile eSIM, de préférence avant de partir.
  • Une fois aux USA, connectez-vous à un réseau Wi-Fi (les aéroports en ont normalement un) et complétez les étapes sur l’application. Vous n’aurez besoin d’aucun document : une fois le contrat signé et le paiement effectué, l’eSIM sera livrée sur votre smartphones en quelques secondes.
  • C’est à ce moment-là qu’iOS prend le relai et vous propose d’installer un forfait cellulaire.
  • Vous allez alors combiner deux forfaits sur votre iPhone : celui de votre carte SIM physique (principal) et celui de votre eSIM, que vous pouvez renommer. L’iPhone vous proposera alors trois options : appels, SMS et 4G via le forfait principal, appels SMS et 4G via le forfait secondaire ou appels et SMS via le forfait principal et 4G via le forfait secondaire. Cette dernière option est celle que nous choisissons : elle nous permet d’utiliser notre numéro français et de profiter de la 4G de l’opérateur américain.
  • Après cette étape, tout est bon : vous pouvez profiter de la 4G de T-Mobile et vous aurez un numéro temporaire américain.

Si vous souhaitez modifier un des réglages, vous verrez que l’onglet Données Cellulaires dans Réglages a de nouvelles options qui correspondent aux étapes de configuration du forfait. Vous verrez aussi que le logo « réseau » en haut à droite a changé : il affiche ce que capte votre SIM principale et, en dessous, ce que capte votre SIM secondaire. Malin.

L’installation du forfait en cours // Source : Numerama

À l’avenir, il est tout à fait possible que ces étapes deviennent la norme pour avoir un forfait, même en France. La carte SIM n’est pas vouée à durer éternellement et l’eSIM est très adaptée aux forfaits sans engagement, très développés dans l’hexagone. Ce sont les opérateurs qui traînent : la carte SIM est l’un des derniers bastions hardware qu’ils contrôlent et qui ajoute une friction pour le client au moment de changer d’opérateur. Sans elle, changer de forfait prend quelques minutes.

Dans l’Hexagone, c’est Orange qui s’est lancé le premier sur cette technologie, avec l’Apple Watch dans un premier temps et avec les iPhone plus récemment.

Partager sur les réseaux sociaux