L'Alfa-X, le train à grande vitesse nouvelle génération du Japon, est entré en phase de test. S'il n'est pas le train le plus rapide du monde, il sera celui qui transporte des passagers avec le plus de vitesse.

Le Japon se prépare à passer à la vitesse supérieur avec l’Alfa-X, le nouveau véhicule qui rejoindra le système de train à grande vitesse Shinkansen en 2030. Comme le rapporte le Telegraph, la machine créée par Kawasaki Heavy Industries et Hitachi a été révélée début mai lors de ses premières phases de test.

Avec ses 400 km/h en vitesse de pointe, l’Alfa-X reste loin du record détenu par le SCMaglev et ses 603 km/h. Le futur train devrait tout de même se faire connaître pour sa rapidité puisque sa vitesse commerciale, c’est-à-dire avec des passagers à son bord, atteindra les 360 km/h. Une première puisqu’il dépasserait le Shanghai Maglev et ses 350 km/h.

En plus de sa rapidité, l’Alfa-X se démarque grâce à un élément de design très particulier : son nez de 22 mètres de long. L’aspect étrange du véhicule a bien sûr un but : celui de réduire la pression et le bruit, notamment dans les tunnels. Le Telegraph précise cependant que le design final pourrait être très différent, avec un nez de « seulement » 16 mètres.

Le Japon compte sur les trains à grande vitesse

L’Alfa-X vient s’ajouter aux trains à grande vitesse que le Japon compte déployer sur les rails du pays dans les années à venir. Selon Bloomberg, une nouvelle ligne dédiée au modèle Maglev est en cours de création entre les villes de Tokyo et Nagoya. Prévu pour 2027, il serait capable de se déplacer à 505 km/h et effectuerait le trajet en à peine 40 minutes.

Youtube/Tobirabito

Comme pour l’Alfa-X, l’arrivée du Maglev est pour l’instant lointaine, mais un autre train fera bientôt son apparition au Japon. En mars 2018, le Japon avait dévoilé une version « suprême » des trains du système Shinkansen, prévue pour être lancée avant les Jeux Olympiques de 2020. Pas de vitesse impressionnante ici (300 km/h), mais un meilleur confort pour les passagers et une demande d’énergie réduite. Autant dire que les trains à grande vitesse seront à l’honneur au Japon tout au long des années 2020.

Partager sur les réseaux sociaux