Les aspirateurs robots sont-ils sur le point de remplacer les aspirateurs classiques ? Auparavant considérés comme des gadgets, les aspirateurs robots ont beaucoup évolué en quelques années. À tel point qu'ils peuvent devenir de véritables alternatives aux aspirateurs manuels.

Cela fait maintenant plus de quinze ans que les robots aspirateurs se sont invités dans nos salons. Une période assez longue qui permet de constater que les produits que l’on peut maintenant acheter n’ont rien à voir avec les modèles distribués au début des années 2000 — déjà révolutionnaires pour l’époque.

Une technologie avec des débuts difficiles

Mais les premiers aspirateurs robots n’ont presque qu’un seul point commun avec ceux d’aujourd’hui : la capacité d’aspirer. Les premières générations de ces appareils étaient trop basiques et souffraient d’une tare difficile à corriger : des déplacements aléatoires. Concrètement, ces robots aspirateurs se baladaient jusqu’à trouver un obstacle et rebroussaient chemin, jusqu’au prochain obstacle. Ces déplacements n’étaient pas optimisés : l’aspirateur pouvait passer plusieurs fois au même endroit, et en oublier d’autres.

Une fois que le Roborock S5 a cartographié l’intérieur du domicile, il peut se déplacer entre les meubles.

Les premiers aspirateurs ne parvenaient pas non plus à se repérer dans l’espace. Par exemple, ils pouvaient fonctionner avec des balises à faisceaux infrarouges peu pratiques (incluses ou non) qui permettaient de créer des murs virtuels. Cela empêchait l’aspirateur robot d’accéder à certaines zones, comme une chambre ou une cage d’escalier.

Enfin, lancer un programme d’aspiration nécessitait l’intervention d’un être humain à proximité. Soit en appuyant sur les boutons de l’appareil, soit en le déclenchant via une télécommande. Certes il n’y avait plus à passer l’aspirateur, mais il fallait toujours subir le bruit de l’aspiration.

L’aspirateur manuel, un aspirateur d’appoint ?

En une quinzaine d’années, le monde des aspirateurs robots a grandement évolué. Des appareils, comme le Roborock S5, répondent parfaitement à la tâche qu’on leur donne : aspirer efficacement le sol, et de manière autonome.

Les aspirateurs robots ont laissé de côté les allées et venues aléatoires : celui de Roborock se déplace de la façon la plus optimisée possible grâce à un système de cartographie par télémétrie laser. Une fois les caractéristiques du logement intégrées, comme les murs ou les meubles, l’aspirateur robot se lance alors dans une chorégraphie précise ne laissant pas le moindre mètre carré sans nettoyage.

En rouge, le télémètre laser du Roborock S5.

Quatre niveaux d’aspirations et un mode Serpillière existent sur le Roborock S5, ce qui permet à l’utilisateur d’adapter la puissance selon l’état et le type de sol (parquets, moquettes, carrelage, etc.) :

  • le silencieux, lorsque vous ne voulez pas être gêné par le bruit
  • une aspiration normale pour les usages quotidiens
  • Turbo et Max, pour les zones les plus sales ou les revêtements difficiles (la moquette)

Pour ce qui est de la mobilité, les dix centimètres de hauteur du Roborock S5 le laissent passer sous les lits et les tables basses. Les roues crantées permettent également au robot de grimper les pas de porte et les tapis sans craindre d’être bloqué.

Un robot intuitif

C’est là que se trouve la force des aspirateurs robots comme le Roborock S5 : ce sont bien plus que de simples aspirateurs. Grâce à la connexion au réseau Wi-Fi du logement, il est possible de les contrôler via un smartphone ou par la voix en passant par une enceinte connectée. Ce qui permet d’agir sur son robot depuis son lieu de travail par exemple.

L’application Xiaomi Home du Roborock permet de lancer un nettoyage à distance et de suivre l’avancement de l’opération.

Un contrôle à distance qui permet de passer l’aspirateur chaque jour, et sans en subir le bruit désagréable. C’est l’un des plus grands avantages des aspirateurs robots connectés : on oublie leur existence, car ils ne fonctionnent jamais en notre présence. Sauf lors de l’entretien de l’appareil, qui consiste généralement à un vidage du bac — sans sac — quotidien, et un coup de chiffon sur les capteurs de l’appareil une fois par mois.

Dans les cas où un nettoyage localisé est nécessaire (chute de farine, serpillière dans la cuisine), l’application Xiaomi Home qui accompagne le Roborock S5 permet de définir des zones précises de passage. Et si certains endroits de votre intérieur sont peu accessibles, à cause de câbles ou de jouets pour enfant par exemple, il est également possible de dresser des murs virtuels afin d’interdire au robot l’accès à certains endroits.

La station de recharge du Roborock S5, point de départ et d’arrivée du robot.

Avec toutes ces améliorations, le robot aspirateur peut maintenant se placer comme une solide alternative à l’aspirateur classique. Même si le Roborock S5 ne peut pas encore sauter les marches ou nettoyer en hauteur, il libère d’une grande contrainte ménagère : l’aspiration du sol.

Une technologie à portée du plus grand nombre

Alors que la concurrence peut proposer des aspirateurs robots à plus de 1 000 euros, le Roborock S5 bénéficie d’un prix le rendant relativement accessible. C’est un appareil très complet, qu’il est possible de trouver aux alentours de 450 euros sur Amazon. « Une référence des aspirateurs-robots » selon FrAndroid.

Pour fini, Roborock offre jusqu’au samedi 4 mai prochain, 10 % de réduction sur le Roborock S5, en coloris Noir et Rose Or. Pour profiter de cette réduction, il suffit d’entrer le code RoboroS5 au moment de payer, dans le panier Amazon. Le Roborock S5 passe alors au prix de 405 euros.

Vous pouvez également retrouver les différents aspirateurs robots de Roborock sur la boutique officielle Amazon de la marque ou directement sur le site officiel de Roborock.

Partager sur les réseaux sociaux