Dix ans après la création de son application de partage d'avis Foursquare, Dennis Crowley a dévoilé une nouvelle fonctionnalité. Il n'est pas encore sûr de savoir si elle est « cool » ou si elle fait juste peur.

«  Si ça fait peur aux gens, nous n’intégrerons pas cette fonctionnalité » : Dennis Crowley, le fondateur de l’application Foursquare, a détaillé vendredi 8 mars le dernier outil imaginé par son entreprise dans une interview à TechCrunch. Il n’est lui-même pas rassuré.

Évaluer la fréquentation en temps réel

Le nouvel outil développé sur l’application d’avis et de recommandations Foursquare a été testé lors du salon South By Southwest. Il s’appelle Hypertrending et permet de voir en temps réel combien d’utilisateurs de Foursquare sont présents dans un lieu grâce à la géolocalisation. N’importe quel internaute peut obtenir cette information, précise un communiqué.

Hypertrending, sur Foursquare. // Source : Foursquare

Les données sont anonymes. S’il y a peu de monde dans un restaurant ou un bar, on voit sur l’écran un petit cercle. Plus il y a de monde, plus la taille du cercle augmente. Cela doit permettre d’estimer l’affluence dans un lieu en temps réel.

Dennis Crowley, le fondateur de Foursquare, voudrait maintenant savoir si son idée… fait peur. Il a assuré à TechCrunch que si c’était le cas, la fonctionnalité ne serait pas proposée sur l’application.

Un problème d’ordre sécuritaire

Plusieurs questions se posent avec Hypertrending.

  • La première est de savoir si elle servira vraiment à quelque chose. Seuls les utilisateurs inscrits sur Foursquare apparaissent dans un lieu. Or il est possible qu’il n’y ait dans un restaurant plein, qu’un seul utilisateur de l’application : cela laissera alors penser à tort que l’endroit est vide
  • Le second problème est d’ordre sécuritaire. Donner à n’importe quel internaute des informations en temps réel sur le niveau de fréquentation d’un lieu peut s’avérer dangereux — même si Google donne déjà ce genre d’informations sur certains lieux, en temps réel sur Google Maps.
  • Enfin, certains s’interrogent sur la manière dont les données pourront être utilisées, notamment par les partenaires commerciaux de Foursquare.

« Nous sommes conscients qu’Hypertrending est à la limite entre le flippant et le cool », écrit Denis Crowley dans le communiqué. En conséquent, il explique que cette option n’est pour le moment accessible qu’à Austin, au Texas.

Foursquare déjà jugé flippant en 2010

Foursquare a été créé en 2009. Il s’agit d’un système de recommandations et avis sur des lieux comme des restaurants ou des boutiques. Autrefois assez ludique (on pouvait cumuler des points, devenir le «  maire » virtuel de nos lieux favoris), il a été remodelé en 2014, pour devenir un guide un peu plus sérieux.

L’application Foursquare // Source : Foursquare

Foursquare avait déjà été pointé du doigt pour son système de géolocalisation. En 2010, des internautes avaient créé un site qui s’appelait « Please rob me » (en français, «  s’il-vous-plaît cambriolez-moi »). Il montrait que n’importe qui pouvait savoir quand vous étiez au restaurant (et donc, hors de votre domicile) grâce à des applications comme Foursquare… et que ceci était potentiellement dangereux.

Partager sur les réseaux sociaux